En (quasi) direct du Cap-Vert


Des actualités mais pas seulement puisque vous trouverez aussi des photos, des vidéos, des anecdotes: attention, à force de tout savoir sur le Cap-Vert, vous pourriez finir par croire que vous y vivez.
2020/08/25

Et alors?

Voici la situation au Cap-Vert au 25 août: l'archipel a enregistré 37 décès liés au Covid-19, la majorité des victimes souffrait également d'autres pathologies graves. On compte actuellement près de 900 cas actifs et 2600 patients totalement rétablis.

L'île de Santiago et la ville de Praia en particulier concentre l'essentiel (80%) des cas enregistrés, avec néanmoins une infection qui reste préoccupante sur l'île de Sal (15%) et quelques nouveaux cas sur Fogo.

Mieux équipée que ses voisines, São Vicente reçoit régulièrement des patients d'autres îles, mais, tout comme sur Santo Antão, il n'y a pas eu de cas d'infection communautaire depuis plusieurs mois.

Dans ce contexte, les liaisons maritimes et aériennes à l'intérieur de l'archipel sont autorisées mais uniquement après présentation des résultats de tests rapides (voire PCR dans certains cas). Les grands rassemblements sont interdits au Cap-Vert, les fêtes et petits rassemblements sont interdits sur les îles de Santiago et Sal. Le port du masque est obligatoire dans les lieux publics et recommandée sur la voie publique.

Les liaisons internationales sont limitées: la TAP assure des vols à destination de São Vicente et Santiago, ces liaisons étant réservées aux citoyens capverdiens ou étrangers résidant au Cap-Vert, ou y travaillant ou y ayant des attaches familiales.

Après avoir été plusieurs fois annoncée et repoussée, la date de réouverture totale des frontières n'est pas encore connue.

2020/06/23

Finalement, on repousse

Le gouvernement a annoncé le report de la date de reprise des vols internationaux, jusque-là prévue pour le 1er juillet. Aucun avion n'entrera ou ne sortira du Cap-Vert avant le mois d'août (pas plus de précision pour le moment). Les vols inter-îles sont maintenus.

2020/06/22

Réouvert!


Après plusieurs mois de silence, voici quelques informations concernant la situation sanitaire au Cap-Vert.

Le pays a connu une période de confinement dont la durée a varié selon les îles, en fonction des cas de contamination. La situation a été globalement bien contrôlée - avec évidemment quelques dysfonctionnements, comme dans de nombreux pays. Il n'y a pas eu de catastrophe sanitaire, les hôpitaux n'ont pas été submergés par les cas graves.

Au 22 juin, le bilan était de 8 décès pour près d'un millier de cas de contamination depuis le début de la crise, des cas détectés à 80% sur l'île de Santiago, 12% sur Sal, 6% sur Boa Vista. Il y eut un seul cas sur l'île de São Vicente, quatre sur Santo Antão. À ce jour, 515 cas actifs sont encore pris en charge par les autorités de santé, essentiellement sur Santiago et Sal, deux îles qui ont récemment connu une augmentation de cas. Les décès ont touché des personnes âges ou atteintes d'autres pathologies, ainsi qu'une femme fragilisée par une césarienne récente.

Fermées depuis le 18 mars, les frontières devraient rouvrir au 1er juillet. De même, les liaisons aériennes domestiques devraient reprendre le 30 juin, les liaisons maritimes ayant repris déjà depuis quelques semaines. Les voyageurs venant de l'étranger ne seront soumis à aucun test ni à aucune quarantaine, les établissements hôteliers devront respecter des mesures de distanciation et de nettoyage strict. Les masques sont obligatoires dans les commerces et dans les lieux publics.

Le gouvernement capverdien a prévenu qu'il pourrait différer cette réouverture du pays si la situation empirait dans l'archipel ou dans les pays d'origine des voyageurs.


2020/03/17

Fermé!

Face à la multiplication des cas de contamination en Europe, le gouvernement capverdien a décidé d'interdire tous les vols provenant des pays à risques, dont le Portugal, le Brésil, les USA, la France, l'Espagne, etc.

La même mesure est appliquée aux bateaux de croisière ou aux voiliers, ils ne pourront pas accoster dans l'archipel.

Cette interdiction sera effective à partir du 18 mars et durera au minimum trois semaines.

Après analyse de plusieurs cas suspects, aucun cas de contamination au Covid-19 n'a été enregistré au Cap-Vert.

2018/09/01

Plic ploc plic

Mindelo Infos a le plaisir d'annoncer l'ouverture de la saison des pluies.

2018/08/22

Visa: le tour de passe-passe

Si vous avez suivi l'actualité du Cap-Vert ces dernières années, vous savez probablement que le Cap-Vert avait annoncé dès mi-2017 la fin du visa pour les touristes européens: après plusieurs reports la mesure devrait finalement intervenir au 1er janvier 2019.

Jusqu'à cette date, les touristes devaient et doivent s'acquitter d'un visa, auprès d'un consulat dans leur pays ou, pour 25 euros, à leur arrivée dans l'archipel. La mesure n'étant pas très populaire auprès de la population (pour qui il est extrêmement compliqué d'obtenir un visa Schengen), le gouvernement affirmait qu'elle favoriserait le développement du tourisme.

Le même gouvernement vient tout juste d'annoncer la création de la TSA (Taxe sur la Sécurité Aéroportuaire) qui sera appliquée à partir du 1er janvier 2019 sur les vols internationaux à destination du Cap-Vert (30 euros par passager, uniquement sur le vol aller) ainsi que sur les vols domestiques (1,3 euro). Les ressortissants capverdiens seront exemptés de la TSA sur les vols internationaux.

La TSA fait déjà l'objet de nombreuses critiques:

1. Les capverdiens vivant dans l'archipel ne voient pas d'un très bon oeil cette nouvelle taxe sur des billets déjà jugés chers. Pas forcément bien informés, ils ont l'impression qu'ils doivent payer pour compenser l'exemption du visa pour les touristes européens.

2. La diaspora capverdienne est vent debout: nombreux sont ceux qui vivent à l'étranger sans avoir de passeport capverdien et qui calculent déjà le surcoût pour les prochaines vacances en famille. Eux aussi ont l'impression qu'ils doivent payer pour sponsoriser les vacances des touristes européens.

3. Lesdits touristes pourraient avoir l'impression qu'après deux ans d'atermoiements et de reports, la mesure annoncée n'aura finalement été qu'une augmentation déguisée, alors qu'il eût été tellement plus simple et plus sain de conserver le visa et de l'augmenter, sans créer d'expectative (chez les voyageurs) ni de rancoeur (vis-à-vis des touristes).

Le gouvernement mise sur le fait que le montant de la TSA sera intégré sans être visible dans les packages all-inclusive vendus par les gros tour-opérateurs, les clients des grands resorts aux mille chambres auront l'impression qu'ils ne paient plus de visa... et finalement, c'était peut-être ça le plus important.

Actualisation (23 août): c'était couru d'avance, la diaspora a donné de la voix et ça a marché, le gouvernement vient d'annoncer qu'il corrigera la loi pour que toute personne d'origine capverdienne ne soit pas soumise au paiement de la TSA sur les vols internationaux.
Il s'agit donc bien d'une taxe qui ne sera plus payée que par les touristes, à qui on avait fait miroiter la fin du visa. Au passage, une petite pensée aux ressortissants de pays non membres de l'UE non concernés par l'exemption de visa, eux auront droit à la double peine: visa de 25 euros + TSA de 30 euros.

2018/06/20

Baia das Gatas 2018: les premiers noms

L'édition 2018 du festival de Baia das Gatas sur l'île de São Vicente aura lieu les 10, 11 et 12 août. Ces premiers noms composent l'affiche: le mythique groupe britannique de reggae UB40, la brésilienne Claudia Leitte, l'angolais C4 Pedro, le capverdien Nelson Freitas, le portugais Richie Campbell (trois grosses pointures de la musique afro-lusophone contemporaine), et un autre grand nom du reggae en la personne du jamaïcain Fantan Mojah.

Plus d'infos très prochainement pour compléter la programmation du festival.

2018/05/05

Visa! La date!

Finalement voici la date, et cette fois-ci veuillez croire que c'est du sérieux, c'est ce que dans le jargon politico-BTP on appelle une "date-béton", pas question de la repousser ne serait-ce que de quelques chouïas d'heures c'est techniquement impossible, la date est protégée par un serment solennel, malheur à celui qui ne le respecterait pas.

Les ressortissants des pays appartenant à l'Union Européenne et à l'Empire Britannla Grande-Bretagne n'auront plus besoin de visa pour entrer au Cap-Vert à partir du... du... 1er janvier 2019!

D'ici là, la procédure d'entrée dans l'archipel reste la même et si vous voulez plus d'informations à ce sujet, je ne peux que vous conseiller la visite d'un site à 99.9% consacré au thème, il s'agit de cap-vert-visa.com.

Vous serez tellement heureux d'avoir visité ce site cap-vert-visa.com que vous voudrez me l'acheter, ce qui est quand même une très mauvaise idée pour un site qui n'aura plus aucun intérêt dans sept mois.

RECHERCHE nouveau
AGENDA [+]