2016/03/03

Le chiffre (sportif) du jour


NUMBER ONE


C'est la position de la sélection nationale capverdienne de football dans le classement FIFA pour l'Afrique. Vous avez bien lu, l'équipe des Tubarões Azuis est la meilleure, la première, la top du top du continent africain, devant la Côte d'Ivoire, l'Algérie, le Ghana et la Tunisie. Au passage, elle décroche la 36ème place au classement mondial.

Alors, c'est qui qui commande, mmmmh, c'est qui qui?

03/03/2016

Le chiffre (moelleux et allongé) du jour


22.954

C'est le nombre de places dans les hôtels et pensions au Cap-Vert, pour 18055 lits (simples et doubles, voire à baldaquin dans certains cas somme toute assez rares).

Ce qui veut dire que:

Selon les chiffres de l'Insee au 1er janvier 2016, si d'aventure une catastrophe extraordinaire, genre un cataclysme inattendu et un poil taquin venait à provoquer la destruction du canton d'Hurigny en Saone-et-Loire (71), la population de ses 28 communes pourrait être recasée intégralement dans les hôtels et pensions du Cap-Vert, et il ne resterait plus une seule place disponible pour les autres et plus particulièrement - et c'est problématique - pour les pilotes et personnels de bord des 128 Airbus A320 nécessaires au transfert des 22954 passagers sinistrés victimes de Godzilla.

02/03/2015

Le chiffre (gai) du jour

3

Il y a trois (3) médecins légistes au Cap-Vert, pour l'ensemble des neuf îles habitées. Et il y a une (1) pharmacie de garde la nuit à Praia, la capitale qui compte plus de 110.000 habitants.

01/03/2016

Cet homme était un prince


Et à regarder sa photo, vous comprenez tout de suite que c'est vrai.

Orlando Pantera disparaissait brutalement il y a quinze ans jour pour jour. Il fut l'un des grands compositeurs-interprètes du Cap-Vert post-indépendance et son influence marqua durablement une génération d'artistes comme Lura, Mayra Andrade, Vadú, Princezito ou Tcheka. Pour en savoir plus sur cette étoile filante: www.opantera.com.

01/03/2016

Cet homme est un tigre


Et à regarder sa photo, vous comprenez tout de suite que ça n'est pas vrai.

Si vous croisez cet homme pendant vos vacances au Cap-Vert, méfiez-vous de lui, ne le laissez pas s'approcher de vous. Car Andrew Alli n'est pas un touriste, il n'est pas non plus pêcheur, ni médecin ni cuisinier, encore moins prestidigitateur ou agent immobilier. Non, Andrew Alli est un tigre, il bondit sur tout ce qui bouge, s'il pose son regard sur vous il ne l'ôtera qu'une fois votre dernier souffle rendu. Et croyez-moi son regard est perçant, c'est même ce qui lui permet de voir beaucoup plus loin que le commun des mortels.

Par exemple, quand Andrew Alli a entendu parler de Cabeolica, il n'a pas fait comme vous, il n'a pas détourné les yeux, il ne s'est pas mis à penser à autre chose. Son regard (perçant, faut-il le rappeler) s'est porté vers d'autres horizons que nous ne devinons pas, et quand nous ne voyons en Cabeolica que des éoliennes - certes jolies sur un fond bleu de ciel tropical, mais bon, ce ne sont QUE des éoliennes - Andrew Alli, lui, voit l'Avenir. Andrew Alli est une sorte de Breton, mais là où le Breton développe une passion frénétique pour les containers, Alli jette son dévolu sur les éoliennes.

Il faut dire que le Cap-Vert mise de plus en plus sur les énergies renouvelables pour gagner une plus grande autonomie vis-à-vis des carburants importes à grand coût, le pays compte même sur une indépendance totale d'ici à 2020 - qu'elle atteindra probablement avec quelques poignées d'années de retard. Cabeolica a construit des parcs à éoliennes sur plusieurs îles de l'archipel, on dit qu'ils produisent aujourd'hui quelque chose comme 20% de l'énergie électrique consommée dans l'archipel.

À travers l'institution financière Africa Finance Corporation, Andrew Alli vient d'achever l'acquisition de Cabeolica. Qui sait maintenant où le regard (perçant, vous en souvenez-vous?) va désormais se porter? J'en frémis déjà.


01/03/2016

Cet homme est un clown


Et à regarder sa photo, vous comprenez tout de suite que ça n'est pas vrai.

Mario Lucio est chanteur, pas clown. Mais il est également Ministre capverdien de la Culture. Ce qui ne l'empêche pas d'être un grand enfant et de faire des rêves d'enfant : Monsieur Loyal, les lions, les trapézistes, le Clown Blanc, le président de la Républiiiiiique, les tartes à la crème, tout ça il en rêvait.

Il en rêvait alors il l'a fait, en annonçant la semaine dernière la création du Cirque National du Cap-Vert, qui devrait englober une compagnie (à créer) et une école du cirque. Il y a bien deux-trois clowns et un magicien à Praia qui arrondissent leurs fins de mois en animant des anniversaires, il y a également une demi-douzaine de jeunes sachant jongler sur des échasses, ça n'est pas grand chose mais il n'en fallait pas plus à notre homme-éternellement-vêtu-de-blanc pour transformer tout ça en Cirque National. La mauvaise nouvelle c'est qu'on va probablement voir débouler d'Europe tous les jongleurs à dreadlocks, et ça, alors ça, ça c'est pas cool.

Mario Lucio l'a annoncé il y a quelques jours, il n'assumera plus de fonction politique dans le prochain gouvernement issu des élections législatives du 20 mars 2016, il retournera à la vie d'artiste. Avec probablement la satisfaction du travail accompli, car il faut reconnaître qu'il a mis une certaine énergie à réanimer un ministère jusque-là un peu en sommeil. À son crédit également, la création d'un réseau de musées nationaux, le lancement d'événements culturels comme l'Atlantic Music Expo (marché professionnel et international de la musique), Feira da Palavra (Fête de la Parole) ou Fonartes (foire nationale de l'artisanat). 

Cette énergie, c'est justement ce que ses détracteurs lui reprochent, en le taxant de folie des grandeurs et de précipitation : quand il rencontre cinq musiciens, il invente un Orchestre National du Cap-Vert (composé à plus de la moitié d'instrumentistes portugais), s'il assiste à un spectacle de danse, il crée aussitôt le Ballet National du Cap-Vert. Avec des lendemains parfois douloureux, puisque le budget du Ministère n'est pas illimité.

Mais il reste encore deux bonnes grosses semaines à Mario Lucio pour réaliser ses rêves, un agent infiltré au Ministère a pu nous envoyer la liste de projets qui seront annoncés dans les prochains jours:
- Opera National du Cap-Vert
- Parc Zoologique du Cap-Vert (avec éléphants, lions, hippopotames et des ouistitis parce que c'est rigolo les ouistitis)
- Studios Cinématographique du Cap-Vert
- Institut National du Punk-Rock capverdien
- Conseil Supérieur du Zouk et du Cabo Love
- Haute Autorité du jeu d'Ouril
- Festival International de la Bande Dessinée Créole
- Salon de la Haute-Couture Capverdienne
- Biennales du Funana
- Rencontres Nationales du hip-hop Kriolada
- Bibliothèque Nationale des mangas japonais naturalisés capverdiens
- Académie Nationale des Telenovelas
- Nuits Créoles de la Publicité
- Journée d'Hommage à Ti Lobo
- Journée d'Hommage à Chibinho
- Organisme d'Etat du Recyclage des sandales en Sublimes Oeuvres d'Art
- Observatoire du Jeu Vidéo capverdien
- Journée Internationale du Kizomba 100% Capverdien
- Musée Intergalaxial du Pano d'Obra


2016/02/25

Les ports (Bretons) du Cap-Vert

Vous le savez peut-être, le Cap-Vert étant composé d'îles, la loi 26F-167 du 30 janvier 1867 nous autorise à parler d'archipel. Et qui dit archipel dit port. Et comme il y a effectivement bien plusieurs ports au Cap-Vert, ça prouve bien que c'est un archipel. Des ports, on en compte pas mal mais ça sera plus facile avec les doigts des mains : Praia (Santiago), Palmeira (Sal), Sal Rei (Boa Vista), Mindelo/Porto Grande (São Vicente), ça nous en fait quatre. Il en existe d'autres mais ils sont plus petits et n'enregistrent pas un trafic significatif de containers.

Or ce sont les containers qui nous intéressent aujourd'hui. Enfin pas nous, pas spécialement nous (à la limite si on me demandait mon avis pour une fois dans ma vie, je serais bien incapable de mentir, je le dirais tout net les containers ne m'intéressent pas du tout), ils intéressent les bretons - et tout le monde sait que les Bretons ne sont pas des gens comme nous.

Il y a peut-être une certaine forme d'exagération dans ce qui a été dit, tous les Bretons ne s'intéressent pas forcément aux containers, ça n'est pas systématique, et comme j'ai horreur des raccourcis, on va le dire autrement : il y a UN Breton qui se passionne pour les containers au Cap-Vert, il en parle toute la journée, il en rêve la nuit, une véritable obsession.

Et ce Breton, vous le connaissez, c'est Vincent Bolloré. Vous en avez beaucoup entendu parler depuis qu'il a pris le contrôle du groupe Canal Plus, mais il a de très nombreuses activités, en particulier les activités portuaires et en particulier en Afrique où il contrôle un nombre impressionnant des plus grands ports du continent. Et d'après la presse capverdienne, il serait en passe d'obtenir la concession pour 20 ans des quatre grands ports de l'archipel.

Chose étonnante, la décision devrait être prise et annoncée à la fin du mois de février... À trois semaines des élections législatives à l'issue desquelles un nouveau gouvernement sera nommé, et il se murmure que l'opposition est donnée gagnante. Ça sent bizarre, hein?

23/02/2016

Réputation

À celles et ceux qui douteraient de la réputation de Mindelo, connue pour être une ville qui aime faire la fête...

Video en rapport:

RECHERCHE nouveau
AGENDA [+]