...

Chargement de page... Patience!



Trop long? Cliquez ici
 

LES MESSAGES: Liste | Nouveau
VOTRE COMPTE: Création | Identification
OPTIONS: FAQ | Rechercher | Annuaire
ALBUM
Les 6000 photos

Les 30 dernières
Sujet:  newsletter 2 ONG Dar As Maos Tarrafal Monte Trigo
Nouveau message
Répondre
Retour à la liste
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
santoantaoscubadiving



Inscrit le: 22 Avr 2015
Messages: 11

Créé le: 20 Mai 2015 15:56   
Sujet du message: newsletter 2 ONG Dar As Maos Tarrafal Monte Trigo


Pour commencer : l’enregistrement officiel. Les engrenages de la bureaucratie commencent à tourner ; reste à savoir à quelle vitesse. Floriano Mandl, en charge de ce dossier, a déjà franchi deux étapes nécessaires et s’apprête à passer la troisième. Le train est en marche, et Floriano est très vigilant.
Ces dernières semaines se sont produits des événements marquants ici à Tarrafal. Le 30 mars, le Premier Ministre capverdien, Jose Maria Neves, est venu inaugurer notre Poste de Santé récemment rénové, accompagné de la Ministre de la Santé Cristina Fontes Lima et de nombreuses autres figures politiques. Par ailleurs, le levier de la microcentrale de distribution d’énergie a été actionné : nous disposons à présent de l’électricité 24h/24. L’Unité de Soutien à la Pêche Artisanale a également été inaugurée : tout juste construit, le lieu dispose d’une machine fabriquant de la glace pour conserver le poisson. Enfin a été posée la première pierre de la route Porto Novo – Tarrafal. Le groupe de dignitaires a été escorté par de nombreux habitants munis de tambours et de sifflets. Ils ont coupé d’innombrables rubans inauguraux et prononcé de beaux discours pour la télévision dans le Polivalente (salle des fêtes). Le progrès nous rattrape à une vitesse vertigineuse, tout à fait non-capverdienne !
Martin Peter, lui, a vécu l’expérience du rythme capverdien plus habituel. Le médecin généraliste de Burgdorf (Allemagne) a fait pendant un mois (mars – avril 2015) ses « devoirs de vacances » à Tarrafal. Cet événement a été un véritable succès d’un point de vue médical, et s’est aussi révélé un très grand enrichissement personnel. Martin s’est fait beaucoup d’amis à Tarrafal, grâce à sa compétence, sa modestie et son amabilité. Vite imprégné par le mode de vie plutôt détendu du Cap-Vert, il terminait chaque jour ses consultations avec le sourire. Il raconte son expérience dans un petit entretien.
Annette : Martin, vous venez de passer quatre semaines de travail à Tarrafal. Avec quels sentiments allez-vous rentrer chez vous ?
Martin : Je rentre avec le sourire et les larmes aux yeux. Avec le sourire, parce que je suis resté assez longtemps loin de ma maison et de ma famille, et avec des larmes parce que je ressens une grande mélancolie. J’ai fait la rencontre marquante de gens qui resteront dans mon cœur, j’ai été chaleureusement reçu et très facilement accepté. Pour moi, cela a été très difficile de me séparer des gens et du village.
Annette : Pour vous, qu’est-ce qui caractérise la vie à Tarrafal ?
Martin : Les gens ont éternellement le temps. Personne n’est impatient ici. Par exemple, lorsqu’il y a une longue file d’attente à la porte du Poste de Santé, pour eux il est complétement normal d’attendre, même longtemps. Les patients venaient me voir sans expectatives ni exigences, ils étaient simplement satisfaits que je les examine, mesure leur tension artérielle, leur donne un avis médical ou un médicament. Les gens sont très communicatifs ; à chaque coin de rue, on échange quelques mots. Leur métier, par exemple dans la pêche ou dans l’agriculture, requiert de la force physique, notamment parce que les barques doivent être remontées hors de l’eau à la force des bras, sur les pierres de la plage, ou que le poisson doit être salé en grande quantité. En même temps, j’ai ressenti une très vive joie de vivre et de la sérénité. J’ai expérimenté un mode de vie complètement différent.
Annette : Que pensez-vous de la question sanitaire ?
Martin : Je distingue deux aspects : l’infrastructure matérielle et l’implication personnelle, les moyens humains. J’ai été très impressionné par les deux, qui ont dépassé mes attentes. Des pansements et des médicaments sont disponibles en quantité suffisante, surtout pour les maladies chroniques. Il y a des lits d’examen, des moyens de contrôle de la tension, du diabète etc… Le personnel m’a encore plus surpris. Ilidio, l’infirmier en chef, est un homme compétent et remarquable ; il sait à peu près tout. Il pratique de la petite chirurgie, sait arracher des dents, poser des cathéters et des perfusions ; il fait des examens gynécologiques, de la prévention et de l’accompagnement auprès des femmes et des mères, etc… C’est surprenant de voir tout ce qu’il sait faire. Jair est aussi très intelligent et fait un bon travail de diagnostic et de soins.
Annette : Comment et où avez-vous travaillé ?
Martin : Les deux premières semaines, dans l’ancien Poste de Santé, et les deux dernières dans le nouveau, de l’autre côté de la rue, qui est très bien équipé : quatre salles de soins, un dortoir masculin et un autre féminin, des douches et des sanitaires neufs. J’ai aussi fait une série de consultations à domicile et j’ai grimpé dans la montagne, à pieds, avec Jair, avec une seringue dans ma sacoche pour faire une injection à un vieil homme invalide.
Annette : Quelles ont été les maladies et les douleurs les plus fréquentes que vous avez eues à traiter ?
Martin : Souvent des douleurs abdominales, des symptômes de grippe, de l’hypertension, et également beaucoup de maladies de peau et parasitaires.
Annette : Y-a-t-il eu des cas graves ou compliqués ?
Martin : Oui, deux. J’ai accompagné un jeune pêcheur à l’hôpital de Porto Novo en suspectant une inflammation du pancréas, et une fillette de dix ans a dû être envoyée à l’hôpital sur l’île voisin à cause de fortes douleurs dans le ventre, pour y subir plus d’examens.
Annette : Vous avez connu Tarrafal à un moment de fortes transformations. Quelle impression cela vous a-t-il laissée ?
Martin : Je distingue deux phases : avant l’électricité, et après l’électricité. Le 30 mars, tout le village était euphorique. Le Premier Ministre capverdien et d’autres politiques se sont rendus au local électrique pour pousser, symboliquement, le levier. Après cela, nous avons eu l’électricité 24h/24 ; le nouveau Poste de Santé et le siège de l’Association des Pêcheurs ont été inaugurés, ainsi que la première pierre de la construction de la nouvelle route. J’ai été, par hasard, témoin de ces moments si importants.
Annette : Pendant votre séjour à Tarrafal, qu’avez-vous vécu de particulièrement marquant ?
Martin : Les contacts personnels avec les patients, et la façon dont j’ai été si généreusement reçu. Je pense en particulier à une vieille femme qui m’a chaleureusement pris dans ses bras et remercié avec beaucoup de modestie ; ce souvenir me donne des frissons…
Annette : Avez-vous vécu des déceptions ?
Martin : Je ne dirais pas « déceptions », c’est autre chose. Par exemple, le grogue est un problème qui se pose constamment, tant pendant les heures de consultations qu’en parcourant les rues du village. Il y a énormément d’alcooliques graves, mais d’un autre côté de nombreuses personnes arrêtent de boire d’un jour à l’autre.
Annette : Cette visite de travail à Tarrafal vous a-t-elle apporté quelque chose de nouveau ?
Martin : Absolument. Je connais à présent la situation et je peux mieux l’évaluer. Pour améliorer les soins médicaux de façon sensée et durable, nous ne devons pas imposer de modèle venu de loin et qui ne serait pas nécessaire. Pour améliorer le système, il doit mûrir lui-même de façon appropriée. Selon moi, par exemple, l’approvisionnement en médicaments et la sensibilisation se sont révélés très importants. Pour cela, il est nécessaire de mieux connaître la langue, ce que je suis en train d’essayer de faire.
Annette : A votre avis, comment un médecin désirant travailler à Tarrafal doit-il se préparer ?
Martin : Nous sommes en Afrique, cela doit être bien clair, et dans une localité très isolée où tout est complètement différent. C’est en étant très proche des gens, en étant l’un d’entre eux, que nous pouvons obtenir les meilleurs résultats. Parler portugais ou une langue voisine est un grand atout.
Annette : Recommenceriez-vous cette expérience ?
Martin : Affirmatif. Je vais revenir.

Ilidio, notre infirmier en chef, a dit au sujet de la visite de Martin : « Une très bonne chose. Martin est un grand médecin professionnel, et il a fait un excellent travail dans la communauté de Tarrafal. J’aime beaucoup Martin et son travail. C’est un homme très sympathique, qui a réussi à nouer des amitiés fortes. Je me suis aussi fait un excellent ami. »
Lors du premier weekend de son séjour, Martin a participé à la Fête de la Santé (Feira da Saude) qui s’est tenue pour la première fois à Tarrafal. Du 20 au 22 mars, plus de cinquante médecins de diverses spécialités, ainsi que des infirmiers et autres professionnels de santé, y compris une délégation de Santo Antao et une autre de Sao Vicente, sont venus donner à la population locale l’opportunité de se faire examiner par divers spécialistes. Jusqu’ici, un médecin généraliste venait à peine une fois tous les deux mois…
Une vingtaine de tentes ont été montées à l’intérieur et autour de l’école, du Poste de Santé et de la Délégation Municipale : on commençait par vérifier taille et poids, puis on passait chez l’ophtalmologiste, le dentiste, le cardiologue, l’ORL, le gynécologue… Parallèlement, des équipes de sensibilisation étaient présentes pour parler du SIDA, de l’éducation sexuelle, mais aussi du diabète, des problèmes de tension etc…
Martin a participé en tant que dermatologue, avec Annette comme traductrice. Le premier jour, nous avons reçu 42 patients, et le deuxième jour 39 !
Nous initions deux nouveaux « projets » : nous travaillons maintenant à améliorer les soins dentaires à Tarrafal – pour l’instant, les dents sont systématiquement arrachées, quel que soit le problème ! – et nous commençons à créer notre site web.
Des nouvelles très bientôt.
MILLE MERCI A TOUS LES PARTICIPANTS !!!
Revenir en haut
Norbert07



Inscrit le: 30 Oct 2008
Messages: 105
Localisation: Santo Antaon

Créé le: 20 Mai 2015 17:51   
Sujet du message:


Bonjour à l´association,
et aux personnes ayant écrit ce compte rendu ( elles se reconnaitrons, nous sommes presque voisins ...).
Bravo. Bravo. Tout est réel, je l´ai vécu en local, croisé le Dc. Martin et Jair, participé à la " Feira de Saude " en mars, les "inaugurations"... ( le 30 Mars ) l´électricité 24h/24, la " Casa de Gelo ",Le centre de santé, après la musique, avec " Corda de Sol" à la polyvalente.


Amicalement à toutes et tous, et je suis disponible pour soutenir , avec aussi mon français, anglais, allemand....

Norbert
Revenir en haut
Norbert07



Inscrit le: 30 Oct 2008
Messages: 105
Localisation: Santo Antaon

Créé le: 20 Mai 2015 17:54   
Sujet du message:


Bonjour à l´association,
et aux personnes ayant écrit ce compte rendu ( elles se reconnaitrons, nous sommes presque voisins ...).
Bravo. Bravo. Tout est réel, je l´ai vécu en local, croisé le Dc. Martin et Jair, participé à la " Feira de Saude " en mars, les "inaugurations"... ( le 30 Mars ) l´électricité 24h/24, la " Casa de Gelo ",Le centre de santé, après la musique, avec " Corda de Sol" à la polyvalente.


Amicalement à toutes et tous, et je suis disponible pour soutenir , avec aussi mon français, anglais, allemand....

Norbert
Revenir en haut
momo



Inscrit le: 01 Déc 2005
Messages: 133
Localisation: Praia

Créé le: 21 Mai 2015 15:22   
Sujet du message:


ClapClap ClapClap ClapClap ClapClap Parabens pour tous les efforts déployés pour aider au développement de Tarrafal et une meilleure conditions de vie á ses habitants ClapClap ClapClap Malaquias Malaquias Malaquias
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   

D'autres sujets en rapport:
ForumVoyage sao vicente - santo antaoSantoantao19/02/2018
ForumNeige à San Antao ?Santoantao08/02/2018
ForumRéservation bateauSantoantao28/01/2018
ForumDifficultés rando Santo AntaoSantoantao07/01/2018
ForumRandonnée sur santo antao/ EAU?Santoantao02/01/2018
ForumPedracin Village Santo Antão - à éviter!Santoantao26/09/2017
ForumTope de CoroaSantoantao13/03/2017
ForumNewsletter ONG Dar as Mãos Tarrafal de Monte TrigoSantoantao30/06/2016
ForumSao antao et une ile plage , oui mais laquelleSantoantao20/04/2016
ForumAscension Tope da Coroa à partir de Tarrafal ou Monte TrigoSantoantao12/11/2015
ForumSéjour d'un moisSantoantao23/10/2015
ForumCircuit 5 jours sur Santo AntaoSantoantao10/06/2015
ForumTopo da CoroaSantoantao20/05/2015
ForumNewsletter ONG "Dar As Maos" - Tarrafal de Monte TSantoantao26/04/2015
ForumAscencion du tope de coroa sur santo antaoSantoantao11/02/2015
ForumGuide sur Santo AntaoSantoantao02/02/2015
ForumCoup de gueuleSantoantao08/12/2014
ForumUne question pour les experts :-)Santoantao27/10/2014
ForumTrek Traversée de Santa Antao en 15jSantoantao23/10/2014
ForumEnchantésSantoantao01/04/2013
ForumSentontonSantoantao08/02/2013
ForumPonta do sol hebergementSantoantao02/01/2013
ForumQuoi faire en 5 jours sur Sao AntaoSantoantao24/10/2010
ForumExcursion Tarrafal Sao AntaoSantoantao21/07/2010
ForumVivre à santo antaoSantoantao25/06/2010
ForumUn parfum de Santo AntãoSantoantao30/10/2003

Nouveau message
Répondre
Retour à la liste

© 2003-2019 Mindelo Infos :: Rédaction & réalisation: Mic Dax (Studio DurmiPtinzim) ::
Reproduction interdite :: Opinions sous la responsabilité de leurs auteurs