...

Chargement de page... Patience!



Trop long? Cliquez ici
 

LES MESSAGES: Liste | Nouveau
VOTRE COMPTE: Création | Identification
OPTIONS: FAQ | Rechercher | Annuaire
ALBUM
Les 6000 photos

Les 30 dernières
Sujet:  Distribution d’ eau sur l’île de Sal
Nouveau message
Répondre
Retour à la liste
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
lylyda@wanadoo.fr
Invité





Créé le: 03 Mai 2018 10:56   
Sujet du message: Distribution d’ eau sur l’île de Sal


Bonjour, toujours le même sujet qui est très important. Pourquoi peu de forages sur cette île. Les blocs sanitaires pourraient être installés dans les villages.La nature commencerait à pousser, à verdir. Les animaux moins assoiffés. Peut-être une question d’économies et politique.Les hôtels ne sont pas en manque d’eau. Le tourisme est installé. Je sais ; c’est un long débat. Lyly Nantes Question vacances janvier 2018 Santa Maria
Revenir en haut
Mic Dax
Admin


Inscrit le: 26 Juin 2003
Messages: 4022
Localisation: Mindelo

Créé le: 03 Mai 2018 12:19   
Sujet du message:


Il y a eu des forages ces dernières décennies et ça n'a rien donné, l'île de Sal est sèche.

Vous n'arrêtez pas de vous lamenter sur le sort des animaux et sur celui d'un chien en particulier sans avoir jamais un mot pour la population, et aujourd'hui vous opposez animaux et hôtels. Heureusement qu'il y a de l'eau dans les hôtels et dans les villages (trop peu), seriez-vous venue au Cap-Vert s'il n'y avait pas d'eau? Vous êtes-vous intéressée aux conditions de vie des habitants?
Revenir en haut
lylyda@wanadoo.fr
Invité





Créé le: 03 Mai 2018 17:24   
Sujet du message: Le même.Qui dérange.


Bonjour. Non je ne serais pas venue au Cap vert si pas d’ eau évidemment comme beaucoup de personnes. Très contente que le tourisme se développe justement pour l’île. En ce qui me concerne je ne connais pas le mur des lamentations ; mais je connais la générosité de l’être humain.Pas de barrière sur la terre. Lylyda Nantes
Revenir en haut
Mic Dax
Admin


Inscrit le: 26 Juin 2003
Messages: 4022
Localisation: Mindelo

Créé le: 03 Mai 2018 21:11   
Sujet du message:


À la lecture des messages que vous avez déposés ici depuis le début d'année, la générosité humaine selon vous c'est imaginer un système pour mettre de l'eau à disposition des chiens errants de Santa Maria: autant de générosité ça vous a empêché de voir les dizaines de femmes et de jeunes filles qui chaque matin attendent plusieurs heures sous le soleil avant de pouvoir remplir des seaux de 25 litres qu'elles porteront sur la tête jusqu'à chez elles.

Autant de générosité, c'est confondant.
Revenir en haut
Ant71
Invité





Créé le: 04 Mai 2018 6:53   
Sujet du message: désertique


En vrac, quelques données…
Au Cap-Vert, on subit un phénomène de désertification de part son climat tropical sec. L’influence de l’harmattan, un vent chaud, sec, chargé de particules, soufflant de l’est (du Sahara), qui accentue la sécheresse dans les basses terres.
Les précipitations sont très irrégulières d'une année à l'autre; on compte un petit nombre de jours de pluie et de faibles hauteurs de précipitation annuelle. Les périodes répétées de sécheresse font partie de l’histoire du pays et ont provoqué de dramatiques famines. La brève violence de certaines averses dévastent cultures et infrastructures (Une seule averse peut être la seule ressource en eau dans l’année sur certains secteurs).
Les sécheresses sont des phénomènes aléatoires (périodicité et durée).
La hauteur annuelle de précipitations semblerait avoir diminué de moitié en un siècle
L'eau de certaines nappes du CAP-VERT représente une réserve fossile, non reconstituée dont l'exploitation aurait un caractère minier, peut-être datant de l'époque du dernier épisode humide Néolithique dans les régions sahéliennes.
SAL, une pluviométrie moyenne inférieur à 100mm. Les modèles hydrologiques estiment que 13 % des pluies tombant sur l’archipel rechargent les aquifères, alors que 87 % s’écoulent sous forme d’eau de surface ou s’évaporent. Il va sans dire qu’avec ces données, il est illusoire d’espérer une recharge suffisante des nappes qui permettrait une exploitation des ressources souterraines.
L’exploitation des ressources en eau souterraines entraîne une surexploitation des nappes phréatiques, un rabattement des nappes et une intrusion d’eau salée en bord de mer (et on est rarement loin de la mer sur SAL…)
Pour assurer une ressource en eau potable à la consommation humaine, des usines de dessalement d'eau de mer ont dû être installées. C’est pratiquement la seule solution, mais c’est une catastrophe pour la planète (même si on utilise des énergies renouvelables).
On peut rêver, mais sur une île comme SAL, si le phénomène de diminution de la pluviosité ne s’inverse pas, la tentation de réinstallation d’une couverture végétale est une utopie.
Donc la gestion de l’eau et particulièrement sur SAL doit tendre vers une consommation minimale journalière.
Je ne sais pas pour SAL, mais sur certaines îles, les petits consommateurs d’eau payent l’eau bien moins cher que les gros consommateurs et sont donc « subventionnés » par les gros.
Maintenant et pour finir, si les soucis de « survie » du Cap-Vert se limitaient à la distribution d’eau pour les chiens dans les rues… alors on serait sauvés (enfin surtout les Capverdiens).
Revenir en haut
bombedj



Inscrit le: 27 Sep 2006
Messages: 986
Localisation: Boa Vista

Créé le: 08 Mai 2018 8:55   
Sujet du message:


Il faut aussi savoir que, toutes les constructions sans restrictions ont utilisé les eaux fossiles existant avant le boom touristique.
Pour Sal, je ne sais pas, mais pour BV sans aucun doute, et cela continue.
Le résultat est que la plupart des nappes fossiles sont vides, et le peu d'eau restante est de plus en plus salée et impropre à la consommation.
Même les deux zones humides classées sont maintenant entre les mains d’importantes sociétés agricoles étrangères qui fournissent les villages des TO.
Les quelques rares agriculteurs nationaux se battent contre des moulins à vent pour pouvoir fournir les populations nationales,
Il est vrai que AEB dessalinise l'eau, mais à quel prix et de toute facon inapte à l'agriculture, et à la consommation humaine.


A suivre...
Revenir en haut
Invité






Créé le: 08 Mai 2018 11:43   
Sujet du message:


Pour Sal, y'a APP Aguas de Ponta Preta et leur beau site web !

http://aguaspontapreta.cv/#
3000 m3 de dessalinisé par jour

l'île la plus énergie verte, visez l'éolien 8MW et le solaire 2MW, et une centrale de 12 MW
http://aguaspontapreta.cv/agua-y-energia/energia/


L'on voit également leur camions vider régulièrement les fosses septiques à Santa-Maria ( ben oui, Ca va pas directement à la Mer comme dans certains pays d'Europe )
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Nouveau message
Répondre
Retour à la liste

© 2003-2019 Mindelo Infos :: Rédaction & réalisation: Mic Dax (Studio DurmiPtinzim) ::
Reproduction interdite :: Opinions sous la responsabilité de leurs auteurs