27/05/2015 - Fogo: interdiction
Après la découverte d'une fente dans la roche sur un flanc du Pico, le service de Protection Civile vient d'interdire l'ascension du volcan emblématique de l'île de Fogo. Il est également impossible de circuler à moins de 500 mètres du Pico.

Le volcan était entré en éruption à la fin de l'année 2014 et les coulées de laves avaient détruit des villages établis dans la caldeira. Le phénomène avait duré près de 80 jours au terme desquels une partie des habitants déplacés avait commencé à revenir pour rebâtir des abris précaires. Dans les maisons épargnées par la lave, quelques chambres ont même été aménagées pour tenter de relancer le tourisme.

Mais les géologues dépêchés sur place évoquent le risque de la dislocation et de la chute de gros blocs de roches instables repérés récemment. Tout en se voulant rassurants sur l'improbabilité d'un nouvelle activité éruptive, les experts pointent l'apparition de fractures sur les flancs du Pico.
06/05/2015 - Le visa augmente
Selon des informations qui restent à confirmer, le prix du visa d'entrée aurait augmenté.

Acquis auprès du service des Frontières dans les aéroports internationaux, il passerait à 35 euros, contre 25 euros précédemment.

Les consulats du Cap-Vert à l'étranger le délivreraient désormais au prix de 75 euros.

[mise-à-jour: fausse alerte, le gouvernement a fini par rétro-pédaler, une amie de Mindelo Infos a vu le Premier Ministre en personne prendre son téléphone pour faire annuler la mesure]
24/04/2015 - Repentance
Quelques travaux de mise en conformité sont en cours sur le site, veuillez excuser les désagréments qu'ils pourraient causer. L'objectif est de rendre le site lisible sur toutes les plateformes (ordinateurs, smartphones, tablettes).

L'objectif est surtout d'obéir aux injonctions de Monseigneur Google, qui exige depuis le 21 avril que tous les sites soient mobile-friendly, sous peine d'être rétrogradés dans la liste des résultats de recherche. Google pourrait me demander n'importe quoi, j'obéirais.

Ces travaux étant extrêmement pénibles et coûteux, la lecture de ce présent paragraphe vient de vous être facturée 1 euro et 30 centimes - le montant sera prélevé sur votre prochaine facture téléphonique.
22/04/2015 - Grand Gamboa
Après un somptueux Kriol Jazz Festival 2015 qui a réuni de très grands noms du jazz international (Jowee Omicil, Esperanza Spalding, Richard Bona, entre autres), la ville de Praia s'apprête à danser au mois de mai sur d'autres rythmes.

Car le festival de Gamboa s'annonce lui aussi tout aussi alléchant, avec deux énormes surprises. La première est le concert que Stromae donnera le 16 mai: si le jeune belge n'est pas encore aussi vénéré qu'en Europe, son titre Papaoutai a connu un véritable succès au Cap-Vert, quelques années après Alors on danse.

La deuxième surprise est la reformation du groupe mythique Os Tubarões qui a longtemps accompagné l'histoire du Cap-Vert avant de se séparer dans les années 90. Le chanteur Ildo Lobo avait par la suite connu une carrière solo remarquable, avant de disparaître en 2004. Le 15 mai 2015, devant un public certainement exigeant, le chanteur Albertino Evora aura pour dure tâche de prendre la place d'Ildo Lobo au sein de cette formation largement remaniée.
20/01/2015 - Free.fr et le Cap-Vert
Un petit rappel aux abonné(e)s Free : l'opérateur français bloque les connexions provenant du Cap-Vert. On ne sait pas ce que les capverdiens ont fait à Monsieur Niel, mais toujours est-il que c'est bel et bien bloqué.

Si vous avez une adresse email du type quelquechose@free.fr et si vous écrivez à quelqu'un au Cap-Vert, vous ne pourrez pas lire sa réponse, elle sera bloquée par la messagerie Free.

De même, depuis le Cap-Vert, il nous est impossible de consulter les sites/pages/blogs hébergés chez Free. Et pendant votre séjour, vous ne pourrez pas consulter vos mails, ni même en envoyer.

Si vous avez besoin de contacter quelqu'un au Cap-Vert (hôtels, agence, armée, moi), veillez à créer et à utiliser une adresse chez gmail, hotmail ou yahoo par exemple.
09/01/2015 - Tragédie en mer
La série noire continue : le ferry Vicente de la compagnie Tuninha aurait subi une grave avarie dans la soirée à proximité de l'île de Fogo.

Pour des raisons encore inconnues, le bateau aurait pris l'eau très rapidement, forçant l'équipage et les quatre passagers à se jeter à l'eau dans une mer agitée. Venus à leur secours depuis le port de Vale dos Cavaleiros à Fogo, deux bateaux auraient aux dernières nouvelles réussi à retrouver trois personnes et les recherches continuaient cette nuit dans des conditions météo difficiles.

Il est important de signaler que les informations sont rares à l'heure de la rédaction de cette info (2 heures du matin heure locale).

Arrêté pendant plusieurs mois après avoir assuré la liaison quotidienne São Vicente - Santo Antão, le ferry avait repris la mer en décembre dernier pour relier la quasi totalité des îles, davantage pour acheminer les marchandises que pour assurer le transport de passagers. En début de semaine, une panne avait immobilisé le navire sur l'île de Sal.
19/12/2014 - Fogo : merci (mais...)
Merci!

L'objectif a été atteint et les fonds que nous continuons de collecter vont financer d'autres projets : l'idée est à présent d'acheter du bétail à certains éleveurs qui ont tout perdu.

Au plus fort de l'éruption (qui continue encore aujourd'hui) la très forte et très rapide dégradation de la situation a poussé les autorités à interdire tout accès à la Caldeira, ce qui a empêché de nombreux habitants à secourir leurs bêtes, qui représentaient pour certains l'essentiel de leurs revenus. Nous aimerions les aider à se reconstituer un bétail, nous vous proposons d'y contribuer.

Pour le reste, grâce à votre aide précieuse, Theo Montrond pourra reconstruire sa maison quand le volcan se sera calmé et quand des terrains plus sûrs seront identifiés. Il a été de ceux qui ont aidé la communauté à évacuer les habitants et leurs biens, et malgré le drame il n'a jamais perdu espoir, ni la passion qu'il a pour son volcan.

Actuellement les habitants ont été relogés dans des centres d'accueils répartis sur l'île, dans de bonnes conditions mais qui restent évidemment très sommaires. Les coulées de lave se sont ralenties et pour le moment, il semblerait que le scénario un temps imaginé soit évité : on craignait que les laves sortent de la caldeira et dévalent les flancs nord-est de l'île, dévastant sur son passage les nombreux villages qui s'y trouvent, jusqu'à la mer et la "grande" ville de Mosteiros (9500 habitants).

Continuez à venir en aide à ces petits villages d'une petite île loin des lumières du monde, chaque aide est extrêmement précieuse, chaque geste aura un impact direct et positif sur la vie de familles entières.

Vous pouvez le faire à cette adresse : https://life.indiegogo.com/fundraisers/a-new-house-after-volcano-eruption-in-cape-verde

Rappel : il s'agit d'une initiative privée sans logo / sans marketing / sans frais de fonctionnement.
07/12/2014 - Fogo : 14ème jour
Il y a deux semaines, personne n'imaginait que l'éruption qui commença vers 9h45 ferait autant de ravages : la quasi-totalité du village de Portela a aujourd'hui disparu sous plusieurs mètres de lave et c'est désormais le village de Bangaeira qui est directement menacé, plusieurs maisons ont déjà été détruites tandis que la célébrissime cave, la pension de Marisa, la maison de Ramiro sont cernées.

Photos de Bangaeira - Cliquez pour agrandir:


Photo Saulo Montrond


Photo Nicolau Centeio





RECHERCHE nouveau
» Visiter Cap-Vert.TV
AGENDA [+]

15 Sep 2015 | Concert
Carlos Lopes
Sunset - 20:30
60, rue des Lombards
Paris 1er arrdt
(01) 40 26 46 60
France - França - Frankreich

VOS COMMENTAIRES
Aucun commentaire


ON A TROUVÉ ÇA :
(spécial vintage)
 
EN HAUT