RECHERCHE nouveau

SOLIDARITÉ


Une association française organise depuis 2001 des envois à destination des écoles de Santo Antão: en faisant appel à votre générosité, "VERD'ESPERANCE" fournit du matériel scolaire et ludo-éducatif, des bénévoles s'assurant de leur bon acheminement et d'une juste répartition.

À votre retour de Santo Antão, si vous avez compris que la beauté de cette île ne peut et ne doit pas éclipser le manque de développement dont elle souffre, participez à ce mouvement de solidarité, contribuez à financer la formation des nouvelles générations.

Plus d'infos sur ce site.


Par:
Album:

Santo Antão: généralités


Outre le fait d'être une très belle ville qui mérite le détour, Mindelo est le lieu de passage obligé pour tous les amateurs de randonnées attirés par la beauté légendaire de l'île de Santo Antão. C'est à juste titre, car l'île est effectivement magnifique et les circuits progressivement de mieux en mieux balisés restent mémorables pour qui aime la nature, le relief et les grands horizons sauvages.

Santo Antao: sur les sommets de l'île aux montagnes
Découvrez Santo Antão à travers plusieurs centaines de photos...

Un petit avis personnel: mieux vaut découvrir Santo Antão en milieu de semaine (en partant le mardi ou le mercredi) pour rentrer à temps et profiter des soirées de fin de semaine à Mindelo.

Et encore un tout petit détail avant de commencer: certains l'appellent "San Antão" ou "São Antão", mais le nom correct de l'île est bien "Santo Antão". Et pour être encore plus complet : sur place les habitants l'orthographient "Sentonton" ou "Sintantom", une graphie plus proche de la phonétique.

Vous trouverez ici une petite sélection d'hébergements pour lesquels il vous sera possible de réserver en ligne : vous arriverez ainsi sur Santo Antão le coeur léger, sans avoir à chercher une chambre. Cliquez ici.

Comment y aller


PAS D'AVION?

Jusqu'en septembre 2003, il était possible de se rendre à Santo Antão par avion: la compagnie TACV a abandonné les vols en direction de Ponta do Sol, l'avion ayant atteint la limite d'âge. Le trafic passe donc uniquement par ferry, du port de Mindelo (Porto Grande) à celui de Santo Antão (Porto Novo). Les passages sont quotidiens, avec des horaires désormais moins contraignants.

Si vous voulez absolument prendre l'avion (accident le 7 août 1999, 18 morts: le Twin Otter habituellement utilisé étant en panne, la TACV a emprunté un modèle Dornier des gardes-côtes. Le mauvais temps et la mauvaise visibilité ont empêché le pilote d'atterrir, et l'avion a heurté une montagne lors du retour vers São Vicente, dans la région de Rabo Curto), cliquez ici.

Un aéroport devrait prochainement être construit dans la région de Porto Novo, au sud de l'île. Il ne s'agit pour le moment que d'un projet: pour le moment, pour rejoindre ce petit bout de paradis qu'est Santo Antão, il vous faut prendre le bateau.

La traversée São Vicente - Santo Antão


Ces dernières années, plusieurs compagnies privées proposaient une liaison entre São Vicente et Santo Antão. Depuis début 2011, seuls deux bateaux prennent la mer pour relier les deux îles: les ferries "Mar d'Canal" (compagnie Armas) et "Vicente" (compagnie Tuninha) traversent le canal en 50 à 60 minutes environ. Début 2013, les prix étaient identiques: 770 escudos pour les adultes, 400 escudos pour les enfants.

Annoncé depuis 2011, un troisième bateau tout neuf et plus rapide devrait arriver courant 2013. Tout comme le Kriola dans les îles du sud, le Liberdadi de la compagnie Fast Ferry assurera des liaisons entre les îles de Barlavento.

Avant de consulter les horaires, merci de lire les quelques conseils suivants. Ils pourraient vous éviter quelques désagréments.

Santo Antão: le catamaran rapide Auto Jet
Le canal a brièvement connu en 2007
l'expérience des traversées en catamaran rapide.


  • A l'instar des anciens ferrys (comme le "Janela", le "Mar Novo", le "Mar Lima"), le "Ribeira d'Paul" n'offrait pas un très grand confort: on était assis ou on restait debout sur le pont arrière, parfois à la merci des embruns et des mouvements, ce qui n'aidait pas à lutter contre le mal de mer. Cela restait très largement supportable et procurait parfois certains moments mémorables et, de toutes façons, le "Ribeira d'Paul" était parfois le seul moyen de traverser quand le "Mar d'Canal" était en manutention ou qu'il restait au port (une demi-journée par semaine, voir les horaires). Ce petit bateau assure désormais les rotations à destination de São Nicolau ; vous trouverez probablement ici et là des descriptions de traversées épiques vers Santo Antão, c'est aujourd'hui nettement moins vrai, avec l'arrivée de ferries plus gros et mieux équipés, les conditions se sont très largement améliorées.

  • Et puisqu'on parle du "Mar d'Canal", sachez que vous pouvez faire la traversée tranquillement assis dans l'un des moelleux canapés de son salon, et quand bien même vous resteriez à l'extérieur, vous n'aurez rien à craindre des embruns, sauf en cas de mer réellement forte. Plus petit, le Tuninha offre lui aussi un salon intérieur très accueillant.

  • Sensible au mal de mer? Vous ne serez pas seul(e), de nombreux capverdiens sont eux aussi très vite malades en mer. Le conseil peut paraître abrupt, mais: éloignez-vous des femmes et des enfants. Gardez vos sacs à l'oeœil, ils pourraient être souillés. Pour lutter contre le mal de mer, prenez un comprimé de Nautamine une heure avant le départ (le médicament local et très efficace s'appelle la Vomidrine, véridique).
  • Si vous n'êtes pas malade et s'il y a du monde, faites l'effort de laisser votre siège à des gens qui pourraient l'être et qui ne supportent pas de rester debout.

  • Dans le même ordre d'idée, ne soyez pas goujat et ne posez pas vos sacs sur les sièges voisins, avec l'idée de gagner un peu de place et de tranquillité. Ça ne se fait pas. Non, n'insistez pas.

  • Il arrive que des dauphins accompagnent le ferry sur quelques dizaines de mètres, et vous pourriez également apercevoir des bancs de thons. Plus rarement, des baleines sont visibles, vous serez particulièrement chanceux. Plus rarement encore, des calamars géants s'attaquent au ferry, mais ne cédez pas à la panique, en général l'aviation capverdienne intervient rapidement.
  • La traversée de l'île


    À l'arrivée, ne vous précipitez pas pour descendre au risque d'écraser des enfants. Prenez votre temps pour descendre, vous trouverez toujours un taxi ou un aluguer (minibus collectif): pour être plus précis, il y a plus d'offre que de demande, les chauffeurs vous appelleront de loin pour vous proposer leurs services, vous trouverez toujours de la place.

    En parlant d'aluguer, si vous avez à vous rendre au nord de Santo Antão (Ribeira Grande, Ponta do Sol, Paul), vous aurez un peu plus d'une heure de route en lacets, ou un peu moins en passant par la nouvelle route côtière reliant Porto Novo à Janela. Choisissez un conducteur sérieux, à jeun et prudent : il est conseillé d'emprunter l'aluguer de couleur rouge, le nom "Cha das Pedras" est écrit sur la portière avant (tél: 00238 997 80 87, Veronico parle français), ou en second choix, l'aluguer blanc conduit par "Raf". Petit conseil, essayez de vous asseoir le plus à droite possible (vous saurez bientôt pourquoi).

    Santo Antão: vue depuis la roue de la corde

    Attention : depuis l'ouverture de la route côtière, quasiment tous les aluguers ont abandonné la route de la corde: bien que traversant de très beaux paysages, la nouvelle route longeant la côte est nettement moins spectaculaire que celle se faufilant entre les montagnes, mais elle préserve les véhicules jusque-là soumis à rude épreuve. Si vous souhaitez réellement emprunter la route mythique à l'aller, cherchez l'un des deux aluguers "collectivos" s'y rendant ou affrétez un hiace (= un minibus) pour plusieurs dizaines d'euros, en partageant le coût avec d'autres voyageurs, pourquoi pas...


    Pour des raisons purement sentimentales, nous continuons ici de présenter la traversée de l'île via la route de la Corde (l'ancienne route) que nous vous incitons à emprunter au moins une fois lors de votre séjour, ne serait-ce que pour l'excursion Cova - Vallée de Paúl.

    Prix de la traversée en aluguer: 350$ jusqu'à Ribeira Grande, 400 jusqu'à Ponta do Sol, 420 jusqu'à Paúl.

    Les tarifs des transports sont fixés par une agence gouvernementale ou par les mairies. En raison de la volatilité des prix des carburants, il se peut que les tarifs publiés ici (et à plus forte raison dans les guides de voyage tels l'Olizane ou le Petit Futé réactualisés tous les 36 mois) changent avant ou pendant votre séjour.

    Inutile donc de traiter les chauffeurs de voleurs (ça s'est vu) s'ils vous assurent que les prix ont augmenté de 20 ou 30 escudos (moins de 30 centimes d'euros) par rapport à ce que vous avez lu en préparant studieusement vos vacances; dans une si petite île qui sait encore largement respecter les touristes et les accueillir avec hospitalité, un tel comportement pourrait passer pour de l'arrogance...

    De même, ne cherchez pas à marchander, les prix sont les mêmes pour tout le monde et il serait curieux qu'on accorde à un touriste une réduction par ailleurs refusée aux habitants.

    Un dernier conseil avant d'entamer la traversée: au moment de choisir votre minibus, vérifiez bien qu'il part en mode "collectif" (il vous emmènera vous et d'autres passagers): si d'aventure vous le preniez en mode "frêt", cela reviendrait à privatiser le véhicule en le gardant pour plusieurs heures, vous seuls l'occuperiez... mais vous seuls régleriez la course, l'addition sera vite salée.


    La traversée de l'île par l'intérieur vous réserve quelques moments mémorables: vous gravirez d'abord le versant sud de l'île, aride comme sa voisine São Vicente. Au sommet, alors que la végétation commencera à apparaître, vous pourrez admirer sur votre droite l'immense cratère de Cova (si vous êtes assis à l'extrême gauche du bus, vous avez tout faux, à moins que le conducteur soit sympa et qu'il fasse une petite pause pour vous laisser regarder, mais n'en abusez pas, les autres passagers peuvent être pressés). Selon la saison, le cratère est soit masqué par les nuages d'altitude, soit entièrement découvert, et vous pourrez dans ce cas remarquer que Cova est un immense champ cultivé.

    Santo Antão: vue panoramique du cratère de Cova

    Découvrez Santo Antão à travers plusieurs centaines de photos...

    Si vous avez pris un aluguer en mode taxi/privé, vous pourrez demander au conducteur de s'arrêter pour prendre autant de clichés que vous le souhaitez ; profitez-en pour lui demander de vous emmener à Pico da Cruz, à quelques minutes de Cova. Vous aurez alors un point de vue unique sur la vallée de Paúl ; merci de faire attention et de ne prendre aucun risque, surplombant le vide sur plusieurs centaines de mètres, l'endroit n'est pas protégé.

    À partir de Cova le trajet continue avec la traversée de quelques villages ou hameaux nichés au sommet de Santo Antão: Agua das Caldeiras, Corda, Lombo Pelado, Bardo de Ferro, etc. Parce qu'ils sont situés à plus de 1000 mètres d'altitude, il peut y faire bien frais et, plusieurs mois dans l'année, les nuages s'accrochent aux maisons. Il est fortement recommandé de garder un vêtement chaud à portée de main, surtout si vous voyagez avec des enfants.

    Santo Antão: vue depuis la roue de la corde

    Pendant la descente vers Ribeira Grande, au nord-est de l'île, la route rétrécit parfois et passe en plein milieu du vide: des deux côtés du minibus, vous serez face à d'impressionnants dénivelés de plusieurs centaines de mètres. Là encore, en mode collectif/aluguer le conducteur s'arrête parfois pour laisser les étrangers admirer le spectacle, mais ça n'est pas systématique et ça n'a rien d'obligatoire. Si les autres passagers acceptent d'être un peu retardés, n'oubliez pas de les remercier, sans quoi vous pourriez finir dans le ravin (c'est une plaisanterie) (mais remerciez quand même).

    En arrivant sur Ribeira Grande, indiquez au conducteur si vous vous rendez à Ponta do Sol, à Pedracim ou à Paúl: s'il ne va pas jusque-là, il trouvera un autre aluguer pour vous y emmener. Mais vous pouvez aussi choisir de rester à Ribeira Grande, quoique les hébergements proposés ne soient pas forcément super folichons.

    Santo Antão: vue partielle de Vila das Pombas, à Paul

    Découvrez Santo Antão à travers plusieurs centaines de photos...

    Les randonnées, le trekking


    Une fois sur place, vous aurez envie de faire des randonnées, et on vous comprend - venir sur Santo Antão pour bronzer sur un transat au bord de la plage vous conduirait tout droit à la dépression. Les guides de voyage (Petit Futé, Olizane, Jaguar) décrivent quelques randonnées assez faciles: descente de Cova jusqu'à Paúl, Ponta do Sol - Fontainhas, Ponta do Sol - Cruzinha. Pour les autres randonnées, offrez-vous les services d'un guide, il vous fera gagner du temps en vous emmenant sur les bons chemins et en laissant ceux à éviter (trop durs, trop longs, risques d'éboulements, etc).


    Mindelo Infos vous recommande tout spécialement ce site consacré aux randonnées et au trekking au Cap-Vert, vous y trouverez de nombreux circuits avec ou sans guide : www.capvert-rando.com. Nous attirons votre attention sur l'intérêt de découvrir le pays accompagné d'un guide : même la lecture assidue des publications spécialisées (Petit Futé etc) ne pourra jamais remplacer les connaissances et la passion d'un guide, qui, outre le fait de vous faciliter le contact avec les personnes que vous rencontrerez, pourra vous fournir une mine d'infos sur la culture, l'environnement, les événements historiques. Enfin, aspect non négligeable, dans des îles à l'économie encore très fragile vous contribuerez directement au développement local.

    Attention aux descentes si vous avez des problèmes de genoux. Les parcours sont parfois difficiles et les pentes très prononcées. Les ligaments croisés sont soumis à rude épreuve, assurez-vous d'être en bonne condition physique avant d'entamer de tels crapahutages (on se souvient en particulier d'un guide qui a dû faire presque toute la descente de Cova jusqu'à Paúl avec, sur le dos, un de ses clients handicapé par un genou trop faible).

    Santo Antão: en arrière-plan, la ville de Ponta do Sol

    Découvrez Santo Antão à travers plusieurs centaines de photos...

    Pendant la période des pluies (pouvant s'étirer sur Santo Antão de juillet jusqu'à janvier), ne sous-estimez pas le risque des éboulements ou des parois glissantes, renseignez-vous avant de partir et suivez les conseils. Soyez prêt à renoncer à un parcours, il y aura de toutes façons suffisamment d'autres randonnées possibles pour ne pas avoir à prendre de risque. Cela ayant été dit, ne paniquez pas, même s'il peut y avoir quelques fortes averses, il ne s'agit jamais de tempêtes.

    Si vous préférez vous débrouiller sans guide, vous pouvez vous procurer à Mindelo une carte détaillée de l'île auprès du kiosque d'informations touristiques (sur le bord de mer, à droite du Club Nautique) ou par Internet (en anglais). Disponible aussi sur Santo Antão à Ponta do Sol, chez le français André de Cabo Verde Bikes (il loue des VTT, cliquez ici-même pour en savoir plus).


    Vous partez en randonnée? Prévoyez une crème solaire efficace (gare à l'altitude et aux nuages trompeurs: ça cogne), une boussole, un bon pull et un K-Way en hiver, il fait froid en altitude. Quant aux pieds, munissez-vous d'une bonne paire de chaussures de trekking, déjà utilisées (autrement dit: pas neuves, sinon gare aux ampoules).

    Santo Antão: les enfants de l'île

    Emmenez des stylos, cahiers, autocollants à offrir aux enfants de Santo Antão, vous aurez une collection de souvenirs de sourires pour la vie. Ce serait une très mauvaise idée que de vouloir offrir des bonbons ou des sucreries, ou alors, seulement après avoir fait connaissance. Nec plus ultra : si vous en avez les moyens, emmenez un Polaroïd et plusieurs pellicules, offrez les portraits des enfants rencontrés. Si vous voulez offrir des vêtements ou des chaussures, achetez-les à prix cassés dans les boutiques chinoises de Mindelo.

    NB: Un(e) utilisateur(/trice) du forum recommande de livrer ce matériel aux écoles, pour ne pas habituer les enfants à demander. Pas faux (même si ça parait déjà un peu tard, le mal est fait). Une autre solution est de ne pas donner sur le bord des chemins, mais au sein des familles, après une petite visite.


    Pour consulter les horaires des bateaux, cliquez allègrement ici.
    Il y a actuellement 14046 messages.

    Hôtels / Chambres / Hébergement sur Santo Antão


    La capacité hôtelière de l'île restant encore modeste et la demande pouvant être très forte, particulièrement à certaines périodes, nous vous proposons ici de réserver gratuitement votre chambre en ligne dans les établissements suivants :

    Kasa d'Igreja : sur le chemin bucolique entre Chã de Igreja et Cruzinha, la Kasa d'Igreja permet une immersion totale dans la verdure, dans de belles chambres ou sous les tentes. De jolis moments de calme et de détente. Accueil en français. Infos / réservez.

    Aldeia Jerome : posée au beau milieu de champs de canne et de bananeraies, cette coquette pension propose des chambres et des suites dans le délicieux bourg de Vila das Pombas, à l'entrée de la Ribeira de Paúl et face à l'océan. Infos / réservez.

    Mar Tranquilidade : confortablement logés dans un cottage à deux pas du sable, profitez pleinement de l'atmosphère si particulière de Tarrafal, sur la côte ouest de l'île, à des années-lumière du stress et de l'agitation. Infos / réservez.

    Sandro : des chambres familiales chez l'habitant : tout en haut de l'inoubliable vallée de Paúl, dans un chaleureux village presque oublié du monde. On peut aussi y manger et s'y désaltérer. Économique. Infos / réservez.

    Kasa Tambla : un Bed & Breakfast plus qu'attachant, à un jet de pierre de l'immanquable petit port de pêche de Ponta do Sol, de ses couchers de soleil et des circuits de randos. Accueil soigné et en français. Infos / réservez.

    Casa Espongeiro : la plus haute de nos adresses. Une pension familiale à 1400 mètres d'altitude, dans un petit village de montagne, à deux pas des chemins descendant vers les vallées profondes. Accueil en français. Infos / réservez.

    Marina d'Tarrafal : une très agréable maison d'hôtes face à la baie de Tarrafal, l'un des spots les plus paisibles et les plus préservés de l'archipel, avec randonnées, dégustation de poissons, farniente ou activités nautiques possibles. Infos / réservez.

    Tchom di Meïu : des chambres dans une maison typique de la Ribeira de Paúl, sur les hauteurs dominant l'ensemble de la vallée, un spot destiné aux voyageurs à la recherche de tranquillité et d'authenticité. Infos / réservez.

    Casa d'Mar : nouvelle adresse à Ponta do Sol, quatre chambres disponibles dans une belle maison au calme, à deux pas de la place centrale et du petit port de pêche. Pour se reposer avant ou après avoir crapahuté. Accueil chaleureux en français. Infos / réservez.


    Attention : ces hébergements sont situés sur l'île de Santo Antão. Si vous recherchez une chambre à Mindelo ou sur São Vicente, cliquez ici.

    Activités sur Santo Antão


    Si Santo Antão commence à être réputée pour ses paysages et les randonnées qu'on peut y faire, il est possible depuis quelques années d'y pratiquer également d'autres activités.

    Cap Vert Rando : honneur à l'activité reine sur l'île aux montagnes, la randonnée. Circuits sur mesure, tous niveaux, avec ou sans guide : une adresse ultra-recommandée par Mindelo Infos. Infos / réservez.

    B-on-Sea : randonnées marines à la découverte des dauphins, des baleines ou des raies mantas, pêche sportive de jour comme de nuit. Dans le petit village de Tarrafal à l'ouest de l'île. Infos / réservez.

    Santo Antão Scuba Diving : plongez en toute sécurité et profitez du spectacle et de la richesse des fonds marins de cette région encore très préservée. Infos / réservez.

    Liens


    Pour voir plusieurs centaines de photos de Santo Antão, consultez l'album du site.

    Pour organiser vos randos sur Santo Antão et au Cap-Vert, consultez le site www.capvert-rando.com.
    Voir les 3 commentaires | Enregistrer le vôtre

    SANTO ANTAO (commentaires)

    Wavah Lindão | Le: 01/07/2013 à 2:11
    Cap-Vert Islands!

    J\'y arrive très prochainement, d\'accord?
    bisous....
    josiane | Le: 21/08/2008 à 15:32
    Santo Antao , un petit paradis , quand on écoute les récits de Mic Dax , on en rêve ...forcément .
    Martins | Le: 12/04/2007 à 20:10
    Ce la meilleur et la plus belle ville du Cap-Vert.
    EN HAUT