ON A TROUVÉ ÇA :
(spécial vintage)
 

ACTIVITES DIVERSES : LES ADRESSES


Petit répertoire d'adresses utiles pendant votre séjour.

Location de voitures, rent-a-car


ALUCAR: quartier de Djidsal, sur la route de l'aéroport. La compagnie numéro 1 au Cap Vert, propose des voitures "citadines" comme des 4x4. A partir de 4300 escudos jusqu'à 6200 CVE, assurances et taxes comprises.
Tél: (00 238) 232 51 94 ou 232 51 80
Fax: (00 238) 231 51 69
email: alucarsv@mail.cvtelecom.cv

ATLANTIC CAR: l'agence a déménagé en 2007 et se trouve désormais à l'autre extrêmité de la rua Balthasar Lopes da Silva (à deux pas de l'ex-palais du Gouverneur, devenu Tribunal), mais dans une grande maison bleue et blanche, à proximité de la station service Enacol: elle appartient toujours à Nolito, l'un des meilleurs bassistes au Cap-Vert, qui vous accueillera personnellement s'il n'est pas en tournée avec Cesaria Evora. Plusieurs modèles en location, dont la suzuki Jimmy (4100 CVE/jour), petit 4x4 deux portes, plus urbain que routard, et l'Opel Terrano 2 (5500 CVE/jour), grand 4x4 moyen de gamme.
Tél: (00 238) 231 70 32 ou 991 62 29
email: nolito.sv@mail.cvtelecom.cv

AVIS: à la réception de l'hôtel Porto Grande, sur la Praça Nova (= Praça Amilcar Cabral).
Tél: (00 238) 232 71 71

PORTO NOVO CAR: rua 12 do setembro, à 50 mètres de Chez Lutcha. 3900 CVE par jour pour une petite Starlet, tarifs négociables.
Tél: (00 238) 232 19 78

OCIDENTE: sur la Pracinha da Igreja, la place de la Mairie. Parlent français, bons prix, comptez 4500 escudos pour un 4x4 quatre portes.
Tél: (00 238) 231 79 20 ou 993 55 84

CABAUTO: Largo Medina Boé. A partir de 3500 CVE/jour, possibilité de prendre ou laisser la voiture à l'aéroport.
Tél: (00 238) 232 28 00
Fax: (00 238) 232 28 12
email: cabautorent_a_car@yahoo.com

CASTRO e FILHOS: rua Dr Antonio Aurelio Gonçalves. Près de la plage de Laginha.
Tél: (00 238) 231 66 73
Fax: (00 238) 231 66 76

BELCAR: Largo 6, chã de Monte Sossego
Tél: (00 238) 232 73 30 ou 995 71 01
Fax: (00 238) 232 73 66
email: belcarlda@cvtelecom.cv


Internet


Il est assez facile de se connecter à Internet au Cap-Vert ; en raison du grand nombre de capverdiens vivant à l'étranger et souhaitant conserver des liens avec leurs familles, il existe de nombreux cybercafés. Les prix varient selon les établissements, mais retenez que vos connexions feront l'objet d'une double taxation : 1. à la durée, 2. au volume d'informations transmises et reçues (méfiez-vous de GoogleMap/Youtube/Hi5 très gourmands en bande passante).

Par ailleurs, si vous êtes du genre à ne pas pouvoir partir en vacances sans emmener votre PC portable ou votre iPad, vous pourrez le relier gratuitement au réseau par Wifi (sans fil, wireless) à certains endroits: Praca Nova / Praça Amilcar Cabral à Mindelo, place devant la mairie de Mindelo, place du Platô à Praia.

Depuis l'ouverture du réseau 3G en décembre 2011, il est aussi possible de profiter d'Internet sur téléphone mobile ou sur PC portable (à travers une clé USB). Renseignez-vous auprès des agences Cabo Verde Telecom ou Unitel-Tmais (T+).

Liste non exhaustive de cybercafés à Mindelo:

GlobalCom
dans une rue perpendiculaire à celle de la rue de Lisboa, à droite du Café de Lisboa, petite maison rouge (voir aussi ci-dessous pour téléphoner par Internet) pas loin de la mairie. Ouvert jusqu'à minuit. C'est un peu boite à sardines, on est très à l'étroit et il faut rester zen.
Webc@fé
rua Baltasar Lopes da Silva, dans la rue longeant le Palais du gouverneur (le palais rose), maison verte d'un étage, le nom est écrit sur la façade. Sert d'excellents jus de fruits (calebasse, tamarin, etc) et l'un des meilleurs gâteaux au chocolat de la ville. Ouvert jusqu'à tard le soir. Fermé le dimanche.
Sports Café
à deux pas de l'hôtel Sodade, un bar ouvert par un jeune capverdien ayant vécu aux Etats-Unis, ça se sent dans la déco et sur la carte (les meilleurs burgers de la ville, si vous étiez en manque). Quelques postes disponibles, connexion ADSL, achat de crédits utilisables sur plusieurs jours. Ouvert jusqu'à minuit, plus tard le week-end. Accueil impeccable.
Lusafricana
prenez la rue du 5 juillet, celle de l'agence TACV. A l'angle du magasin Photo Express, remontez la petite rue perpendiculaire: sur la droite, l'entrée d'une galerie commerciale (la seule de Mindelo).

Si la connexion gratuite Konekta ne fonctionnait pas bien sur la Praça Nova, vous pouvez vous replier sur les espaces suivants (payants) :

Alliance
dans la cour intérieure de l'Alliance Française de Mindelo.
Porto Grande
au bar de l'hôtel : 600 escudos par heure, le coupon vendu à l'accueil est valable un mois.
MindelHotel
même prestation et même prix qu'au Porto Grande.

Téléphoner


Le coût d'un appel vers l'étranger étant prohibitif (240 cve/mn vers la France, 300 vers la Belgique ou la Suisse), il est courant ici d'utiliser Internet, bien meilleur marché, pour passer un coup de fil aux membres de la famille partis à l'étranger. Le touriste aussi pourra profiter de ces prix raisonnables pour donner des nouvelles en France (à proscrire en cas d'urgence, il y a parfois beaucoup d'attente et la qualité des communications peut être médiocre).

GlobalCom
dans une rue perpendiculaire à celle de la rue de Lisboa, à droite du Café de Lisboa, petite maison rouge. Ouvert jusqu'à 23h30-minuit.
Sports Café
à quelques mètres du Sodade. Ouvert tard le soir et jusqu'au petit matin le week-end.

En mer: plongée, windsurf, pêche, kitesurf


Dive Tribe: ce centre de plongée est situé dans l'enceinte de l'hôtel Foya Branca sur la belle plage de São Vicente, à São Pedro.


Centre de pêche sportive: à bord du "Nha Cretcheu" (Bertram 33, 2 moteurs de 300 cv), le normand Didier Jeanne vous emmènera découvrir ou pratiquer la pêche sportive, à la petite traîne ou au fond. Si vous ne vous sentez pas d'attaque pour affronter l'un des nombreux marlins bleus qui fait la réputation des mers capverdiennes, vous pourrez plus simplement demander à Didier de vous organiser une promenade autour des îles voisines. Mais si vous êtes un fondu de la pêche, profitez des capacités d'hébergement (super vue sur la plage de Laginha et sur Santo Antao) du centre.
Tél: (00 238) 995 15 46
Site: ici-même

Billfish-Club Cabo Verde, de Berno: si vous n'aimez pas les normands (est-ce possible?), et si vous leur préférez les allemands, par exemple, en voilà un qui offre le même type de prestations que Didier, mais en version Goethe-like sous-titrée en anglais si nécessaire (cité par pur souci d'exhaustivité et aussi parce que les deux sont des copains).
Tél: (00 238) 991 57 48

Maximus: rien à voir avec les deux précédents, il s'agit ici d'un catamaran à bord duquel vous pouvez découvrir l'île de Boa Vista. Promenades, snorkeling, pêche : pour plus d'informations, consultez le site de Maximus.

Pas de structure existante pour le windsurf ou le kitesurf.

Repaires francophones


Nous sommes bien d'accord, on ne vient pas au Cap Vert pour rencontrer des français. Mais quelques conversations rapides et amicales avec des capverdiens francophones ou avec des français installés ici vous permettront de découvrir plus rapidement la ville et le pays, c'est appréciable lors de courts séjours.

Où ça?

Alliance Française: incontestablement le haut-lieu francophone de Mindelo, quoiqu'un peu institutionnel. Bibliothèque & mediathèque, wifi payant, journaux français, vente d'ouvrages sur le Cap Vert.

RFI: vous pouvez capter Radio France Internationale sur 100.7 MHz sur les îles de São Vicente, Fogo et Sal, ou sur 99.3 MHz sur les îles de Santiago (Praia) et Santo Antão. La qualité de réception s'est très nettement améliorée ces dernières années.

TV5 Monde: depuis février 2007, les ondes de TV5 Monde Afrique balaient les îles de São Vicente et de Santo Antão (canal 34 UHF). Florilège de journaux télévisés et d'émissions des pays francophones, documentaires, films, c'est une chaine très agréable à suivre.
Cela dit, si vous avez besoin de regarder la télé, c'est que vous n'êtes pas vraiment au Cap-Vert, vous avez dû vous tromper d'avion, courez vite à la TACV.

Qui ça?

Belmiro ("Bob"): le patron de la pizzeria Flostel, à côté de la pension Maravilha. Capverdien francophone, revenu de Dakar via Monaco.

Christian: le patron du camion-pizza, sur le bord de mer, entre le Centre Culturel de Mindelo et le Club Nautique. Frère de Bob, bien meilleur que lui au foot, et mari de Thérèsa, portugaise francophone.

Jorge: le patron de l'ancienne pizzeria Punto d'interogação. Frère de Bob, de Christian et de Basile (reparti à Monaco après avoir géré une pizzeria à Mindelo). La mafia de la pizza. À peine croyable.

Mic Dax: auteur de ce site et de quelques autres consacrés au Cap-Vert (Trekking au Cap-Vert, Cesaria Info... la liste complète ici). Parisien de Belleville. Vous avez remarqué comme les français installés au Cap Vert ont des noms curieux?

Laurent: (Français au nom venant méchamment contredire ce qui précède), patron du bar Lua d'Mel sur la plage de São Pedro.

Eric: photographe et vidéaste, a réalisé la plupart des pochettes et des clips de Tcheka, Cesaria, Lura. En 2011, a abandonné le statut d'artiste maudit pour celui de notable (dont il a été déchu en 2012).

Tchalé Figueira: le peintre capverdien, au physique d'apache. Découvrez quelques-uns de ses tableaux.

Dominique: ex-fondateur du regretté Café Musique, photographe. Français du Jura.

Didier Jeanne: du Centre de Pêche Sportive de Mindelo.

Eric & Hélène: travaillent sur un autre bateau de pêche sportive.

Mimi: du residencial Jenny.

Stan & Raph: du residencial Goa à Calhau.

Dra Isaura: pharmacienne capverdienne haute en couleurs, ex-maire de Mindelo entre 2004 et 2010. Personnage excentrique et attachant, a été la première dans les années 80 à se battre pour la reconnaissance de Césaria Evora, fondatrice de plusieurs associations importantes, dont celles des Femmes Entrepreneuses du Cap Vert, qui organise des formations professionnelles plus qu'utiles. A rencontrer au Café Lisboa.

Sylverio: guide capverdien sur Mindelo et Santo Antão, passionné d'aventure et de littérature.

... et quantité d'autres capverdiens francophones, de toutes classes sociales. Le français était jusqu'à il y a encore quelques années la première langue étrangère obligatoire; aujourd'hui, les élèves ont le choix entre l'anglais et le français (et devinez ce qu'ils choisissent, mmhh?).

L'influence de la France reste néanmoins assez forte, chose surprenante dans un pays de langue officielle portugaise, mais faisant partie de la Francophonie. La langue créole a adapté et assimilé quelques mots français, et le zouk martiniquais ("ou ka manké mwen") continue d'influencer les jeunes générations.

Il y a actuellement 5893 photos.

Adresses diverses en vrac


Billard: deux tables à Mindelo, dans la salle Armazem", accessible depuis la galerie commerciale Lusafricana (demandez le bar Columbina).

Gateau au chocolat: voir rubrique Internet, à l'adresse "webc@fé".

Hamburger: voir rubrique Internet, à l'adresse "Sports Café". Propose aussi des tacos, si vous êtes fan de cuisine tex-mex (qu'est-ce que vous êtes venu faire au Cap-Vert?).

Tapas: restaurant "Tapas", dans le quartier de Fonte Meio. Allez-y en taxi, c'est juste après l'école "Academica". Pas un super paysage, mais de la très bonne cuisine.

Morabeza: de loin la meilleure boulangerie/pâtisserie de la ville, située sur l'avenue Baltasar Lopes da Silva. Vend croissants, éclairs au chocolat, pain au maïs, gâteaux à la pâte de riz, etc.

Il y a actuellement 5893 photos.

EN HAUT