Santé au Cap-Vert: généralités


Et la santé, ça va?
(pas mal, merci)

Outre les questions de santé générale et celles qui intéressent plus particulièrement les voyages, nous évoquerons ici certaines crises qui ont touché (ou non) l'archipel:

2020: le Covid
2015: le virus Zika
2014: le virus Ebola
2009: la dengue

Vous le savez sans doute déjà, il n'y a pas de vaccin exigé à l'entrée au Cap Vert, sauf si vous arrivez d'Afrique de l'Ouest (auquel cas, hop, palu et fièvre jaune).

L'état sanitaire est très bon, et de loin bien meilleur que dans la plupart des pays africains. L'hôpital de Mindelo en particulier est considéré comme le meilleur établissement du Cap Vert (cela étant dit, ne venez pas spécialement à Mindelo pour tomber malade, merci), et l'archipel lui-même est l'un des pays africains où l'espérance de vie a le plus fortement augmenté depuis les années 70.

Les vents forts balayant les îles du Cap Vert empêchent la prolifération de moustiques; le paludisme n'existe pas ici, à l'exception d'une poignée de petites zones à risque connues sur l'île de Santiago, avec quelques cas répertoriés en plusieurs années. Pas d'inquiétude à avoir (si vous voulez en savoir plus, c'est ici).

Revenons-en aux risques. Pas d'animaux féroces (voir la section animaux). Quelques rares scorpions quand même sur Santo Antão, mais pas méchants.

Emmenez des crèmes de protection, le soleil frappe très fort, surtout en été et davantage encore si vous prévoyez des escapades en altitude. Rappelez-vous que la sensation de fraîcheur causée par le vent peut vous tromper, protégez-vous et buvez régulièrement.

Quant au Sida, il fait l'objet de grandes campagnes d'information dans les médias et dans les écoles. Malheureusement, en pratique, le message de prévention n'est pas toujours suivi. Il suffit pour s'en convaincre de voir le nombre de très jeunes filles enceintes ou déjà mères à 14 ou 15 ans. De même pour les prostituées, ce qui est encore plus préoccupant.

Les chiffres officiels font état d'un faible nombre de séropositifs et de malades du Sida, avec un taux de prévalence inférieur à 1%, mais ces résultats sont à nuancer: peu de gens prennent l'initiative d'aller faire des tests de dépistage. Début 2010, 400 patients recevaient un traitement anti-rétroviral.

Le message est simple si vous venez au Cap Vert en célibataire: protégez-vous. Et si vous ne venez que pour la bagatelle, vous vous trompez de destination, restez chez vous.

L'eau


Peut-on boire de l'eau sans problème?

À Mindelo, vous prendrez garde à ne pas consommer d'eau du robinet, produite par l'usine de désalinisation à proximité de la plage de Laginha. Cette eau est bonne, mais ce qui peut altérer sa qualité, c'est l'état des canalisations qui la distribuent dans une grande partie de la ville. Vous veillerez donc à acheter des bouteilles d'eau minérale et à éviter les glaçons, sauf dans les alcools forts. Le conseil est valable sur les autres îles.

Il y a eu ces dernières années de grandes campagnes de sensibilisation concernant l'utilisation de l'eau (une épidémie de choléra en 1994 fit plus de 200 morts dans l'archipel). Contrairement à ce qui est écrit dans certains guides, vous n'avez par exemple rien à craindre des crudités, qui sont systématiquement trempées vingt à trente minutes dans un bain à l'eau de javel. Il ne vous est cependant pas interdit d'apporter de l'Imodium.

Il y a actuellement 16919 messages.

Les animaux et les risques


Cet article a été délicatement déplacé dans une rubrique spécifique judicieusement baptisée "Animaux" que nous vous invitons à consulter. Il y est question de singes, scorpions, requins et on a même réussi à parler d'éléphants, un véritable tour de force sur un site consacré à un pays où ne vit aucun type de pachyderme.

Le Covid-19 (2020-2022)


L'archipel du Cap-Vert n'a pas été épargné par la crise du coronavirus et, comme dans la plupart des pays, les conséquences de la pandémie n'ont pas été que sanitaires, l'économie du pays ayant été fortement touchée.

Un seul confinement a été décidé, suivi de périodes d'état d'urgence à des degrés qui ont varié en fonction des taux de contamination. Entre mars 2020 et août 2022, le Cap-Vert a enregistré 410 décès liés au coronavirus, avec un total de 62000 contaminations. Au plus fort de la crise, le 7 janvier 2022, le pays a compté près de 1500 cas actifs (contre une trentaine le 20 août de la même année).

Tout au long de la crise, le pays a respecté à peu près les mêmes mesures que les pays européens: en plus d'instituer les gestes-barrières (port du masque, limitations dans les commerces et administrations, tests obligatoires dans les transports), le Cap-Vert a fortement misé sur les vaccins en négociant des dons auprès de ses interlocuteurs internationaux. De fait, il a été l'un des pays les mieux et les plus rapidement vaccinés du continent africain. La vaccination était gratuite et la population a massivement adhéré, avec des taux approchant les 100% sur plusieurs îles; tout comme en Europe, un pass sanitaire avait été lancé pour renforcer la vaccination, mais la mesure était inutile, dans leur immense majorité les capverdiens voulaient de toutes façons se faire vacciner pour que le pays puisse revenir à une situation normale.

Car le pays a été sérieusement affecté par la pandémie: quasiment du jour au lendemain, dès mars 2020 le tourisme s'arrêtait et ne devait réellement se relancer que 18 mois plus tard, alors que l'activité représentait 25% du PIB. Ce sont plusieurs milliers d'emplois qui ont été gelés, avec toutefois des mesures de chômage partiel qui ont permis de limiter la casse. Le pays a réussi à supporter le choc, mais ça a été au prix d'une explosion de la dette publique.

LES MESURES SANITAIRES EN VIGUEUR

À l'été 2022, vous pouvez entrer sur le territoire capverdien si:

1. Vous détenez un passe sanitaire avec un schéma vaccinal de 3 doses: vous présenterez votre certificat vaccinal sans avoir besoin de test.

ou

2. Vous n'êtes pas vacciné mais vous avez eu le Covid: vous présenterez un certificat prouvant que l'infection date d'au moins de deux semaines et de trois mois au plus. Attention toutefois, il est arrivé que certains certificats ne soient pas reconnus à l'embarquement dans des aéroports européens, mieux vaut présenter un test négatif (antigénique ou PCR).

ou

3. Vous n'avez pas reçu les trois doses requises, vous n'avez pas été infecté dans la période mentionnée ci-dessus, vous devez alors présenter le résultat négatif d'un test PCR (réalisé 72 heures maximum avant votre arrivée) ou antigénique (48 heures maximum).

ou encore

4. vous êtes un enfant âgé de moins de 12 ans. Dans ce cas, pas de test nécessaire, ni de certificat vaccinal.

Merci de vous renseigner sur les conditions à remplir pour votre vol retour, les mesures changent selon les pays.

Enfin, il n'est pas inutile de rappeler qu'il vous faut remplir une fiche sanitaire à remettre à votre arrivée au Cap-Vert. Le questionnaire est disponible à cette adresse: https://cvgo.in/1mh.

Le virus Ebola (en 2014)


EBOLA : FAUT-IL AVOIR PEUR?

Vous n'êtes pas sans savoir que le bilan de l'épidémie d'Ebola continue de s'alourdir dans les pays touchés (Guinée, Sierra Leone, Libéria, Nigéria).

Faut-il s'inquiéter de sa propagation, le virus peut-il atteindre le Cap-Vert?

Situé à plus de 1500 kilomètres des pays concernés, naturellement sans frontière terrestre avec d'autres pays, l'archipel est géographiquement protégé. Situé à l'Ouest de l'Afrique, bien plus tourné vers l'Europe et les Amériques à travers sa diaspora, le pays a relativement peu d'échanges avec le continent.

Depuis les débuts de la crise, le Cap-Vert a mis en place un dispositif de contrôle aux frontières, à savoir dans les aéroports et dans les ports. Une mesure qui s'est concrétisée début août avec la mise en quarantaine d'un bateau chinois venant de Sierra Leone. Bien qu'aucun symptôme n'ait été détecté par les équipes médicales montées à bord, le cargo et son équipage ont été empêchés d'accoster pendant la période d'incubation, une mesure somme toute rare sur le continent voisin.

On peut vanter les mérites du pays et les moyens mis dans la gestion des crises, à l'image de celle de 2009 quand la dengue fit son apparition. Avec la mobilisation des forces armées, des fonctionnaires et de la police, les autorités mirent quelques semaines à la contenir et à l'éradiquer, là où d'autres pays mettent plusieurs années, voire échouent - souvent par manque de volonté politique.

Un petit territoire, quelques liaisons aériennes, un nombre réduit de ports : la vigilance est assez facile à mettre en oeuvre. Au jeu certes macabre des comparaisons, l'Europe serait bien plus exposée.

La dengue (en 2009)


Il faut revenir sur l'épidémie de dengue qui a frappé l'archipel à l'automne 2009. Pour la première fois depuis longtemps, il y avait eu des pluies régulières pendant l'été, ce qui a favorisé la création de mares, de flaques et de réserves d'eau décisives pour la prolifération des moustiques. Les premiers cas de dengue sont apparus en septembre et la maladie n'a été officiellement détectée qu'à la mi-octobre, le pays ne disposant pas alors de laboratoire d'analyses adéquat.

Généralement épargné par le paludisme, l'archipel a dans un premier temps manqué de moyens pour prévenir et pour limiter l'épidémie, qui a vite touché plusieurs milliers de personnes, principalement sur l'île de Santiago et à Praia la capitale. En quelques jours, il était impossible de se procurer des clous de girofle, réputés pour leur capacité à éloigner les moustiques. Après avoir reçu de l'aide matérielle (produits répulsifs, diffuseurs, moustiquaires) et des médicaments, le pays entier s'est mobilisé au début du mois novembre 2009 dans une grande campagne de nettoyage visant à éradiquer les Aedes Aegypti, les moustiques vecteurs de cette dengue de type 3.

Outre la fermeture des lieux publics, on a débroussaillé les périphéries des villes, on a démoli des maisons en ruine ou en chantier, l'Etat mobilisant l'armée et l'ensemble de ses fonctionnaires pour passer le territoire au peigne fin : le 6 novembre, Praia semblait être une ville en guerre, de la fumée s'élevant de tous les coins de la capitale, des groupes arpentant les rues à la recherche de buissons à nettoyer, de détritus à enlever ou d'arbustes à traiter. L'épidémie fut alors contenue puis commença à se résorber pour disparaître totalement à la mi-décembre : au total, plus de 20000 cas furent enregistrés, bénins dans l'écrasante majorité mais avec près de 200 patients pris de fièvre hémorragique et 6 décès. Au-delà de ces victimes, il faut aussi tenir compte des dommages qu'ont subis le pays et son économie, paralysés pendant plusieurs jours et que cette crise est venue fragiliser, en particulier dans le secteur touristique.

Il faut donc le répéter: cette épidémie fut la première, et nul ne pourra nier que le pays a su la contrer avec courage et ténacité. Depuis, des campagnes d'information et de prévention sont diffusées dans les médias, la lutte contre les moustiques est devenue un enjeu national, d'autant qu'ils pourraient être les vecteurs d'autres maladies importées (fièvre jaune, paludisme).

Des campagnes de nettoyage sont désormais régulièrement programmées: le 25 juin 2010, sur décision du gouvernement, les fonctionnaires quittaient bureaux et écoles pour se joindre à la population dans une nouvelle journée nationale de mobilisation. Au premier semestre 2010, 305 cas furent enregistrés, concentrés principalement sur les îles de Fogo et de Santiago. En 2011, aucun cas ne fut signalé.

S'il n'y a aujourd'hui qu'un risque très infime - nul pendant la période sèche - de contracter la maladie, le voyageur vraiment inquiet pourra se munir d'un produit répulsif.

Voir les 9 commentaires | Enregistrer le vôtre

CONSEILS PRATIQUES (commentaires)

sofiane0 | Le: 31/08/2017 à 19:52
Ne vous faites plus de souci pour vos problèmes d\'ordre sentimental ou sociaux.
J\'ai eu une expérience avec un voyant d\'Afrique et grâce à lui j\'ai
retrouvée le bonheur car ma vie a changé de la meilleure manière sur
tous les plans avec succès car il m\'a fait revenir mon ex en 5 jours
et en plus j\'ai été promue dans mon service. Alors si vous avez des
problèmes de couple ou un problème quelconque que ce soit: au boulot,
dans votre vie social, sur le plan financier, et même sur la
stérilité, etc... n\'hésitez pas à le contacter.
Pour mon cas , mon mari s\'est mis à changer sans aucune raison mais un
jour je suis tombé sur une personne nommé Dah Toffa en lisant le
commentaire d\'un internaute sur un forum et je me suis confiée au
Médium-voyant sérieux et efficace.
Je vous le conseille pour une satisfaction totale et immédiate alors
prenez votre destin en main.
voici son adresse electronique :mediumtoffa@gmail.com
Numéro whasap: 0022996912648
daniele | Le: 25/11/2016 à 11:59
, je rentre du cap vert,pas besoin de photo, ni du formulaire de dde de visa par contre contre si vous n\'est pas dans les 1er à descendre de l\'avion( comme nous) vous devrez patienter 1 heurs 30 à 2 heures,les cap verdiens ne sont pas en cause, mais la machine électronique qui est lente,pas de change à l\'arrivée, coût du visa 25 euros et vous pouvez payer par CB
Timy | Le: 07/07/2016 à 19:49
Il y a t\'il de la 3G ou 4G sur l\'île?
Ritaj | Le: 30/04/2016 à 12:14
Bonjour je suis marocaine , on compte se rendre au cap vert en mois de Mai, moi et mon mari , cmt peut on obtenir le visa alors que le cap vert n est pas représenté au Maroc.Merci
ghita | Le: 03/04/2016 à 14:48
Bjr
G pa trv de consulat cap vert au maroc. Que puis je faire svp?
Merci
amal | Le: 24/02/2016 à 9:09
Bonjour je désire me rendre au cap vert le mois prochain mais je ne trouve aucune adresse consulaire au maroc. Avec un bebe je crains une mauvais e surprise à mon arrivée sur place sans visa.
Alain Quintal | Le: 21/08/2013 à 0:08
Je voudrais vous signaler la nouvelle adresse du consulat du Cap Vert à Boston. 300 Congress St #204 Quincy, MA 02169, États-Unis
1 617-353-0014. Ils ont démenagés suite à l\'attentat de Boston.
Patrick | Le: 16/01/2013 à 19:20
Merci pour tous ces tuyaux et dispensés en plus avec beaucoup d\'humour. Bonne continuation
bombedj | Le: 01/02/2012 à 18:34
Ne soyez pas surpris, si durant votre séjour à Boa Vista, vous apercevrez des dromadaires. Ce ne sera pas un mirage, mais une réalité.
Ils sont 14, d\'origines mauritaniennes et se louent à l\'heure pour des promenade sur les plages.
ForumVoyage Sao Vicente et Santo Antao Jan 2021covid 12/02/2021
Forum1ères vacances à Praïa malgré sarscovcovid 30/01/2021
ForumVoyages entre les îles période covidcovid 08/07/2020
ForumVoyage au Cap Vertcovid 18/03/2020
ForumPaludismesante 11/02/2020
ForumVirus Zikasante 06/06/2016
ForumVisite au cap vert et Ebola?sante 18/11/2014
ForumUn petit point sur Ebolaebola 07/10/2014
ForumDengue au Cap Vert et tourisme ?dengue 10/01/2010
NewsDing Dongdengue 09/01/2010
RECHERCHE nouveau
AGENDA [+]



 
EN HAUT