Les animaux et les risques


Animaux féroces ?
Il n'y en a pas. Quelques singes sont signalés dans l'intérieur de l'île de Santiago, mais ils ne sont pas connus pour être spécialement agressifs. Idem pour les quelques scorpions de Santo Antão.

Aucun serpent à signaler, encore moins de crocodile ou je ne sais pas quoi.

Au Cap-Vert, vous trouverez dans les familles un grand nombre d'animaux domestiques (chiens, chats, cochons, poules), et, dans les villes, quelques poignées de chiens errants souvent en très mauvais état.

Faisons-nous une petite frayeur avec le sampé, scolopendre en français, appelé "cent pieds" en Polynésie (et Scolopendra cingulata Latreille en Latinésie), sorte de mille-pattes qui provoque l'effroi les capverdiens. Il faut admettre que son contact est très désagréable, la douleur de sa morsure persistant quelques jours. Pour ne rien arranger, il faut s'y reprendre à plusieurs fois avant de parvenir à le tuer. Petit conseil: si vous portez des baskets ou des chaussures fermées, vérifiez qu'il n'y a rien dedans au moment de les chausser.



S'il y avait un autre conseil à donner, ce serait d'éviter d'approcher les chèvres. Non pas parce qu'elles sont dangereuses, ces pauvres bêtes sont totalement inoffensives, mais plutôt parce qu'elles attirent d'autres bestioles autrement plus enquiquinantes, à savoir les "mosca de bixo", des mouches qui se feront un plaisir de vous prendre pour cible. Et pas de la manière la plus courtoise qui soit, puisqu'il s'agit pour elle de lâcher ses oeufs dans vos yeux: pas de piqûre, pas de morsure, pas de venin empoisonné, rien de décelable...
Une mouche vous a survolé, vous n'avez rien senti, et pourtant le mal est fait; les oeufs vont éclore assez rapidement, vos yeux seront alors squattés par de petites bêtes indésirables. Rassurez-vous tout de même, c'est tout à fait rarissime, les probabilités de croiser cette mouche sont infimes, mais elles le seront encore plus si vous gardez une distance raisonnable avec les chèvres, plus particulièrement sur les hauts plateaux de Santo Antão.

Enfin, la bestiole incontournable au Cap Vert, c'est le cafard. Il est partout, dans les endroits les plus sales comme dans les plus propres. Et attention, ça n'est pas le petit modèle européen, le cafard créole adulte est de la taille d'un doigt. Cela dit, il ne mord pas, il ne pique pas, il ne projette aucun venin mortel, il n'est pas particulièrement sale, il est totalement inoffensif. C'est juste qu'il est désagréable à voir, il y a des personnes qui ne s'y font pas.

Les requins


Y a-t-il des requins ?
Les mers capverdiennes sont réputées pour être infestées de requins, mais cette réputation est trompeuse: s'il y a effectivement beaucoup de squales, ce ne sont pas des tueurs et les accidents sont rarissimes.

Le dernier cas remonte à novembre 2001, quand un plongeur allemand s'est fait arracher la jambe en se baignant près de Sao Nicolau, à un endroit où des plaisanciers avaient vidé leurs poissons quelques minutes plus tôt (pour info, il y a dans le monde chaque année plus d'accidents mortels causés par des éléphants que d'attaques par des requins) (et peut-être plus d'accidents d'ascenseurs, mais je n'ai pas vérifié).

Pas de panique, vous pourrez vous baigner sans inquiétude (NB: l'auteur de cet article ne vendant pas de glaces sur la plage, il n'a aucun intérêt à vous envoyer à une éventuelle boucherie).

Cela dit, les conseils de prudence sont valables au Cap-Vert comme partout ailleurs dans le monde: si vous êtes adepte de la chasse sous-marine, veillez par exemple à conserver vos prises dans un filet trainant à une bonne distance derrière vous.

Et pour être complet, il faut signaler l'existence de petites méduses sévissant parfois dans les rouleaux; si vous les touchez, vous vous en tirerez avec quelques petites brûlures superficielles, les cas de graves blessures sont rares. Rien à voir avec la Méditerranée.

Les tortues


L'espèce la plus présente au Cap-Vert est la tortue commune (caretta caretta), l'archipel serait même l'un des espaces de nidification les plus importants au monde. D'autres espèces résident ou passent par le Cap-Vert: l'olivâtre, la luth, l'imbriquée et la franche/verte.

Des tortues sont visibles dans quasiment tout l'archipel, mais, par ordre d'importance, Boa Vista, Sal, Maio et São Vicente sont des lieux de passage ou de ponte les plus fréquentés. La ponte s'étale tout l'été de juin à septembre. Sur Boa Vista, les études menées sur place ont permis de marquer plus de 3500 individus en 5 ans.

L'ONG environnementale la plus active au Cap-Vert est Cabo Verde Marina 2000, un organisme monté à partir du projet Marina 2000 soutenu par les Canaries, le Cap Vert et une université britannique dont le nom m'échappe. Cela dit, si les objectifs de préservation des tortues semblent bien respectés, on prête aux canariens quelques arrière-pensées d'ordre immobilier; Marina 2000 délivre régulièrement des rapports de repérage de sites de ponte ou de non-ponte, qui, parfois, ont aidé ou contrarié des projets immobiliers.

Pour finir sur une note pessimiste, même si la capture et la commercialisation de tortue sont interdites au Cap-Vert, chaque été on propose clandestinement de la viande de tortue à la vente sur certains marchés. Quelques carapaces encore "fraîches" sont régulièrement trouvées sur les plages, et nos amis plongeurs affirment en trouver assez fréquemment sur les lieux de pêche.

En été 2006, une tortue a choisi Laginha, la plage archi-fréquentée de Mindelo, pour venir y pondre des oeufs. Les curieux ont été maintenus à distance et, début septembre, 88 oeufs ont éclos. Depuis 2006, d'autres tortues sont venues pondre à Laginha et leurs oeufs sont chaque été surveillés et protégés.

Dani Mocinho, Frutinha, Hortensia, Coronita, Branquinha, Sodade, Nha Pretinha, Cize, Morabeza, Krioula, Trapitche, Cretcheu: ce sont les noms donnés aux tortues capverdiennes suivies par satellite. A voir ici: www.seaturtle.org.

Voir les 8 commentaires | Enregistrer le vôtre

CONSEILS PRATIQUES (commentaires)

daniele | Le: 25/11/2016 à 11:59
, je rentre du cap vert,pas besoin de photo, ni du formulaire de dde de visa par contre contre si vous n\'est pas dans les 1er à descendre de l\'avion( comme nous) vous devrez patienter 1 heurs 30 à 2 heures,les cap verdiens ne sont pas en cause, mais la machine électronique qui est lente,pas de change à l\'arrivée, coût du visa 25 euros et vous pouvez payer par CB
Timy | Le: 07/07/2016 à 19:49
Il y a t\'il de la 3G ou 4G sur l\'île?
Ritaj | Le: 30/04/2016 à 12:14
Bonjour je suis marocaine , on compte se rendre au cap vert en mois de Mai, moi et mon mari , cmt peut on obtenir le visa alors que le cap vert n est pas représenté au Maroc.Merci
ghita | Le: 03/04/2016 à 14:48
Bjr
G pa trv de consulat cap vert au maroc. Que puis je faire svp?
Merci
amal | Le: 24/02/2016 à 9:09
Bonjour je désire me rendre au cap vert le mois prochain mais je ne trouve aucune adresse consulaire au maroc. Avec un bebe je crains une mauvais e surprise à mon arrivée sur place sans visa.
Alain Quintal | Le: 21/08/2013 à 0:08
Je voudrais vous signaler la nouvelle adresse du consulat du Cap Vert à Boston. 300 Congress St #204 Quincy, MA 02169, États-Unis
1 617-353-0014. Ils ont démenagés suite à l\'attentat de Boston.
Patrick | Le: 16/01/2013 à 19:20
Merci pour tous ces tuyaux et dispensés en plus avec beaucoup d\'humour. Bonne continuation
bombedj | Le: 01/02/2012 à 18:34
Ne soyez pas surpris, si durant votre séjour à Boa Vista, vous apercevrez des dromadaires. Ce ne sera pas un mirage, mais une réalité.
Ils sont 14, d\'origines mauritaniennes et se louent à l\'heure pour des promenade sur les plages.
ForumDémenager à Mindelotortues 26/12/2008
ForumChasse sous marine a mindelorequins 11/06/2008
ForumLa semaine prochaine au Cap-vertrequins 18/02/2008
ForumNos amies les tortues...tortues 18/10/2004
ArticleFaune au Cap-Vertrequins
NewsAuto-célébrationtortues 29/10/2007
RECHERCHE nouveau

LES CÉTACÉS


A propos d'animaux, parlons ici des delphinidae, zyphidae, balaenopteridae qui peuplent les mers du Cap-Vert.

L'INDP (institut national de la pêche au Cap-Vert) a recensé 19 types de cétacés présents dans les eaux capverdiennes (sur les 79 connus dans le monde), dont 13 types de dauphins (dauphins, orques, cachalots), 4 types de baleines, et un seul membre de la famille des ziphidés.

Si vous venez au Cap-Vert en voilier, vous verrez forcément des dauphins, plus difficilement des baleines. Attention à ne pas les heurter, ça arrive, et, euh, ça fait assez mal...

Fin octobre 2003, 160 faux-orques se sont échoués sur une plage de l'île inhabitée de Santa Luzia. Peu de temps avant, 200 autres spécimens avaient été retrouvés sur une plage au nord de l'île de Maio, et d'autres sur l'île de Boa Vista.

Bien que les analyses de prélèvements n'ont jamais pu être effectuées (alors qu'ils auraient pu mettre en lumière une épidémie), les chercheurs penchent pour une erreur d'orientation; l'explication pourrait venir d'éruptions solaires puissantes ayant provoqué de sérieux bouleversements magnétiques.

Début mai 2004, plus de cinquante faux-orques se sont à nouveau échoués à Maio. La même année, neuf faux-orques sont retrouvés morts à Sinagoga sur Santo Antão.

Le 1er avril 2005, des nageurs sauvent un groupe d'une quinzaine de dauphins perdus et se dirigeant vers les rochers bordant la plage de Laginha. En octobre 2005, le même scénario se reproduit sur Sal, dans la baie de Murdeira: les nageurs sauvent sept faux-orques mais ne peuvent empêcher la mort de deux autres.




 
EN HAUT