Boa Vista


Située à 672,5 km à l'ouest de l'extrême sud Mauritanien, Boa Vista est la troisième île la plus vaste de l'archipel de la république du Cap-Vert.

Première des trois îles plates (avec Sal et Maio), l'île des dunes offre au visiteur 80 kilomètres de superbes plages blanches.
Des paysages désertiques où sable, cailloux, argiles, oasis et arroyos dominés par des pitons rocheux, offrent aux visiteurs des scenarii remarquables et uniques.

Réalisé à partir d'un texte soumis par Bombedj, ce guide fait l'objet d'un copyright, comme l'ensemble des documents publiés sur ce site. Crédits photos.
Toute représentation, adaptation, traduction ou reproduction, même partielle et sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur Durmiptinzim.
Boa Vista
Découvrez Boa Vista à travers plusieurs centaines de photos...

Comment y arriver


L'entrée sur le territoire est assujettie pour les français à l'obtention d'un visa touristique pouvant être obtenu contre la somme de 25 euros à l'arrivée.
Pour les autres nationalités, se renseigner avant départ au consulat du Cap-Vert le plus proche. Bref rappel: aucune vaccination n'est obligatoire.

EN AVION

Depuis quelques années, des charters aériens affrétés par les principales agences de voyages vendent cette destination au départ de la plupart des pays de l'U.E. Comptez entre cinq et six heures de vol.

Boa Vista

Lisez attentivement vos titres de voyage, particulièrement les mentions concernant le poids des bagages. Dans le cas contraire, surprise, surprise ! Les kilos supplémentaires en cabine ou en soute pourraient vous être facturés à 10 euros le kilogramme, voire davantage chez certaines compagnies.

Les compagnies régulières comme la TACV (Cap-Vert) et la TAP (Portugal) relient quotidiennement l'Europe depuis la capitale Praia et l'île de Sal. Chaque dimanche, un vol relie Lisbonne à Boa Vista.

Boa Vista

EN FERRY OU BATEAU

Vous pouvez débarquer par bateau régulier depuis Praia et Mindelo. Généralement, si les conditions commerciales et maritimes le permettent, une liaison hebdomadaire est garantie. Attention durant les mois d'hiver, les conditions météo peuvent modifier des horaires déjà aléatoires, et vous faire rester à terre plus que prévu. Pour de plus amples informations, contactez votre agence maritime. Les plus aventuriers (confort minimum) peuvent aussi depuis Mindelo se renseigner sur les liaisons des bateaux pétroliers de Shell et Enacol.

Ne comptez pas sur la liaison du catamaran Ilhan de l'hôtel Morabezza vers Boa Vista : il ne transporte qu'occasionnellement des excursionnistes vers Boa Vista et retour, mais il y a peu de place et aucun bagage n'est accepté.

EN PIROGUE

Comme quelques immigrés africains chanceux, vous pouvez aussi tenter d'arriver clandestinement depuis le Sénégal et la Mauritanie. Mais vous ne trouverez ici aucune information, sinon une statistique. Une chance sur quatre hors régime des Alizés, une chance sur dix avec, mais surtout personne n'ira vous chercher... nos autorités ne sont pas équipées pour.



PLUS GRAND?
Cliquez sur les photos et sur les cartes pour les agrandir.
 

EN VOILIER

Vous pouvez débarquer depuis votre bateau de plaisance : attention aux mouillages toujours délicats. Actuellement le port est encombré, en perpétuels travaux, et pas surveillé.

Le mouillage est libre de droits et facile dans la baie de Chave.

Ne jamais laisser sans surveillance votre embarcation, surtout de nuit.

Éviter les arrivées nocturnes, toujours très dangereuses. Prendre en compte la déviation magnétique sur zone de 1,5 à 2,8 degrés. Idem pour les PA et PN. Inutile d'appeler via radio, il est rare que la radio de la capitainerie fonctionne.

Veillez à vous présenter dès que possible auprès de la capitainerie du port avec les papiers du bateau, le livre de bord et les passeports des passagers. La capitainerie du port retiendra les passeports pour y faire insérer par la police des frontières le visa d'entrée. Si vous voulez embarquer un ou plusieurs passagers au départ de Boa Vista, il vous faudra recevoir l'autorisation des autorités maritimes, et les inscrire sur le rôle d'équipage. Après quelques affaires (trafics en tous genres), la police maritime et la douane sont très pointilleux.

Il est possible auprès de Shell et Enacol d'obtenir du carburant détaxé. Il faudra mouiller à quai du nouveau port pour faire votre plein sous contrôle douanier.


Où loger?


Les hébergements à Boa Vista, c'est à la fois simple et compliqué.

Si vous venez dans le cadre d'un voyage organisé, pas de problème, vous serez pris en charge à votre arrivée.
Pour les autres, vous aurez avant votre départ soit réservé dans l'un des quelques hôtels existants (70-120 euros*), dans l'une des pousadas (de 40 à 80 euros) ou encore dans l'un des deux guest-houses de Sal Rei (80-120 euros).
*: prix deux personnes
Vous pouvez aussi loger dans l'un des cinq grands villages touristiques (150-250 euros ou plus par personne), mais en arrivant comme ça sans avoir réservé un package depuis l'Europe, ça sera selon le bon vouloir du directeur du resort.
Petit budget?

Vous pourrez toujours essayer de loger chez l'habitant (25-30 euros) mais ce sera souvent dans des conditions précaires.

Pas de problème pour planter votre tente, mais il n'existe aucun terrain de camping, généralement les campeurs s'installent sur la plage des pêcheurs de Sal Rei.

Où manger?


Trouver un restaurant, snack, bar ou similaire, ne pose aucun problème.

Mais attention: pour ne pas gâcher vos vacances avec une bénigne mais désagréable tourista, votre attention doit porter sur un endroit où l'hygiène apparente semble vous convenir. Apparente pourquoi ? Parce que vous ne saurez rien concernant l'hygiène réelle de la cuisine et de son personnel, ni de l'origine des aliments. La chaîne du froid est aléatoire, même souvent inexistante.

Avec des coupures d'électricité innombrables, les restaurants de l'intérieur de l'île non reliés au réseau électrique économisent le carburant de leurs groupes électrogènes ! Pour réduire leurs factures électriques, d'autres restaurateurs coupent leurs congélateurs durant la nuit. L'éternel cycle du chaud et du froid peut provoquer à des estomacs fragiles des désagréments et des visites chez le médecin. Seuls quelques restaurants de Sal Rei sont équipés de groupes électrogènes.

Que vous mangiez pour l'équivalent de six, quinze, trente euros ou plus, les menus proposés par les restaurateurs étrangers seront toujours les mêmes, et préparés de la même manière : pommes de terre, spaghetti, riz, viande de porc, vache, chèvre et poulet. Le poisson généralement frais de quelques jours sera toujours du thon jaune, du serra ou de la garoupa. Se méfier des carpaccios.

Parfois selon la saison mais toujours sur commande, des langoustes vertes rarement du jour, des petits crabes rouges et des gambas toujours importés. Les légumes frais toujours rares et chers, comme salade verte, tomate, courgette, haricot, petit pois, choux et courgettes seront servis comme garnitures.

Boa Vista

Boa Vista


Les restaurants nationaux proposeront pour souvent moins chers que les restaurants occidentaux une cuisine plus variée, catchupa en soupe ou à la poêle, des variantes de feijoada, du xérem, des formes de cuscus, churrasco, grillade de poisson, poulpe et percebes (pousse-pieds). Les plats seront accompagnés des mêmes ingrédients que les restaurants occidentaux.

Les desserts: flan au fromage, fromage de chèvre au miel, glaces maison.

Au marché couvert de Sal Rei, vous pourrez acheter toutes sortes de fruits frais locaux ou importés. Ne prenez pas peur quant aux prix! C'est comme ça... L'île de Boa Vista est, en absolu, la plus chère du Cap-Vert.

Boire


Il est complètement déconseillé de boire l'eau du robinet, préférez-lui l'eau minérale en bouteille capsulée ; les bières locales ou importées sont excellentes, les jus de fruit et les boissons gazeuses de bonne qualité.

Les restaurants proposeront différents vins importés généralement d'origine portugaise ou nationale de différentes qualités.

Les alcools forts sont également disponibles surtout les rhums locaux (grogue) qui seront consommés avec modération et si possible jamais sous un soleil de plomb...

Boa Vista

Santé, les soins


Il n'existe pas d'hôpital à proprement dit, juste un centre de santé, sans unité de réanimation, ni de chirurgie. L'unique pharmacie est celle du centre de santé, situé juste à droite de l'entrée de Sal Rei. Pensez à apporter vos médicaments spécifiques.

Vous devrez payer vos visites médicales et médicaments, n'oubliez pas la documentation indispensable à votre remboursement auprès de votre caisse en Europe. Il n'y a aucune convention médicale et sanitaire entre la France et le Cap-Vert.

Les amateurs de plongée en bouteilles doivent savoir qu'il n'existe pas au Cap-Vert de chambre de recompression ou service hyperbarique. Le plus proche se trouve au Sénégal à Dakar. Aucun appareil d'oxygénothérapie n'est disponible à Boa Vista.

L'argent, le change, payer à Boa Vista


Attention, cet article spécifique à l'île de Boa Vista est un complément de la rubrique Argent du site, où vous trouverez toutes les infos concernant le change, le retrait d'argent, l'utilisation des cartes de crédit sur l'ensemble de l'archipel du Cap-Vert.

À Boa Vista, à l'exception des grands villages touristiques, vous ne pourrez pas utiliser vos cartes de crédit étrangères : les commerçants ne les acceptent pas. Les paiements en euros sont tolérés, mais généralement au taux d'un euro pour 100 escudos - au lieu du taux officiel, un euro = 110,25 escudos... "C'est plus simple", disent les commerçants!

Auprès de la banque BCA de Boa Vista, avec cartes Visa et Master Card, il est parfois possible de retirer la contre-valeur de 2000 euros par mois en escudos capverdien. Les distributeurs de billets Vinti4 et les caisses des villages touristiques acceptent les principales cartes de crédit de la plupart des pays de la zone euro (voir avec votre agence de voyages). Petite précision: les retraits aux distributeurs Vinti4 sont limités à 20.000 escudos par tranche de 24 heures.

Il est vivement conseillé de contacter votre banque avant départ, pour ne pas avoir de surprise à votre arrivée : vérifiez que votre carte est bien internationale, qu'on ne vous la bloquera pas (par sécurité) au premier achat ou retrait effectué au Cap-Vert. Profitez-en pour vous renseigner sur le montant des frais et commissions.

Les deux distributeurs Vinti4, situés à l'aéroport international de Rabil sont souvent vides. Par contre, le bureau de change Caixa Economica accepte vos devises au taux légal. Les distributeurs et le bureau de change sont fermés du samedi 12 h jusqu'au lundi matin, y compris les jours de fête.

Une question? Rendez-vous sur notre forum, gratuit et ouvert 24h/24.
Attention, si vous importez un numéraire supérieur à 20.000 euros ou équivalents, il vous faudra impérativement le déclarer à votre arrivée au service des douanes, sous peine de ne pas pouvoir l'exporter lors de votre départ, il s'agit d'une mesure prise au titre de la lutte contre la fraude et le blanchiment d'argent. Attention aux navigants, voyez avec la capitainerie. Les bateaux peuvent subir des contrôles rigoureux.
À l'exclusion des boutiques d'artisanat africain, le marchandage des prix n'est pas l'habitude des commerçants ; idem d'ailleurs pour l'étiquetage de leurs prix (car les nationaux peuvent ne pas payer les mêmes prix que les visiteurs !).
Une bonne habitude est celle de payer contre facture ou ticket de caisse, en escudos capverdiens plutôt qu'en euros. Vous économiserez ainsi 10% en participant à la défense de la monnaie nationale.

Boa Vista

Sécurité


En cas d'agression, de vol, de tentatives d'extorsion ou simplement de perte de papiers, vous devrez impérativement vous rendre au commissariat de police de Sal Rei pour y déposer une main courante et recevoir une déclaration (certificado de queixa).
Avisez également le plus rapidement possible l'agence consulaire française de Boa Vista qui vous assistera pour vos démarches administratives et l'Ambassade de France à Praia.
Quelques liens utiles:
Infos consulaires
Conseils relatifs à la sécurité

Les transports, se déplacer


Les permis de conduire de la zone U.E sont acceptés.

RENT A CAR

Plusieurs agences de location de voiture sans chauffeur proposent différents modèles de véhicules, il faut compter entre 80 et 110 euros (+ taxe + carburant) par jour, avec un forfait de 100 kilomètres. Les carburants sont chers: fin 2012, le litre d'essence était vendu 1,80 euro.

Les mêmes agences vous proposeront des quads au même prix que les voitures, mais il faudra les rendre le soir avant 18h ; généralement l'essence pour le quad est à la charge du loueur.

Vérifiez toujours l'état du véhicule avant le départ : présence d'une roue de secours gonflée et en bon état, de son cric et sa manivelle, la validité de l'assurance, surtout pour les quads.

Il existe aussi une agence de location de VTT.

AVEC CHAUFFEUR

Vous trouverez une multitude de voitures avec chauffeur "aluguer" qui vous conduira là où vous le souhaitez (ou pas!) : soyez ferme pour les prix qui devront toujours être impérativement négociés avant le départ, ne partez pas sans vous être mis d'accord au préalable sur le tarif (voir la liste dans cet article).

Boa Vista

Conseil : méfiez-vous des loueurs ou chauffeurs non nationaux qui trop souvent ne connaissent pas l'île. Les autorités communales étudient actuellement l'élaboration d'une charte éthique pour les loueurs/guides des chauffeurs touristiques.

Boa Vista

QUELQUES PRIX

À titre purement indicatif et pour donner un ordre de grandeur plus qu'un tableau de prix définitif, voici quelques tarifs que nous considérons raisonnables et que la majorité des chauffeurs respecte (fin 2012) :
Sal Rei > aéroport: 500 Ecv.
Sal Rei > Nord : 2000 Ecv
Sal Rei > Riu Touareg : 3000 Ecv
Demi-journée de taxi dans l'ile : 7000 Ecv
Le tour de l'ile : 15000 Ecv
(une location sans chauffeur coûte 9000/12000 Ecv + le carburant).

Attention: ces prix peuvent évoluer pour suivre le cours variable des carburants.

Vous pourrez également vous déplacer vers les villages du nord avec les quelques transports en commun existants.
Les horaires coïncident généralement avec les heures de rentrée et sortie des écoles.

Pour visiter l'île


LES ROUTES

Le récent développement touristique de Boa Vista a permis d'agrandir son réseau routier. Deux nouveaux axes asphaltés ont été créés : 9 km de route ont contribué au désenclavement du village de Bofareira, tandis que l'aéroport de Rabil était directement relié à la zone sud de Lacacão après l'inauguration d'une nouvelle route de 28 km.
De même, la route principale de Sal Rei a été récemment requalifiée.
L'axe ouest-est doit encore être sérieusement amélioré.

Début 2013, le réseau routier comprenait 38 kilomètres asphaltés et 42 kilomètres pavés.

LES ANCIENNES PISTES
Malgré 124 kilomètres de pistes sableuses et caillouteuses, l'emploi de véhicules 4x4 reste indispensable à certains endroits un peu compliqués.
Par exemple, les zones de Santa Monica, Santa Maria, As Gatas, Espingueira, Ervatão et Curral Velho nécessitent l'usage de véhicules 4x4 ou quads.




PLUS GRAND?
Cliquez sur les photos et sur les cartes pour les agrandir.
 

Boa Vista

Boa Vista
À TRAVERS CHAMPS
Les randonneurs se feront plaisir en parcourant les anciennes pistes traditionnelles. Elles existent partout et permettent de rejoindre rapidement n'importe quel endroit de l'île. Veillez à toujours partir en compagnie d'un guide local, ce serait dommage de vous perdre. N'oubliez pas d'emporter de l'eau, de vous couvrir et d'utiliser de la crème solaire haute protection, le soleil cogne très fort.
PAR LA MER
Vous aurez la possibilité de louer de petits bateaux de pêche pour découvrir les côtes et les petites criques des nombreuses plages : entre 50 et 80 euros/jour. Convenez du prix qui doit toujours être négocié avant le départ, en incluant le coût du le carburant. Se méfier des loueurs occidentaux qui vous sembleront «les rois de la mer».
Il est aussi possible de louer pour 500-600 euros (et plus) la journée des bateaux pour la pêche en mer, petite et grande traîne. Plaisir garanti.

Au Nord-Ouest


Sal Rei
12500 habitants, chef-lieu de l'île, siège de l'administration locale, commerces en tous genres, restos et bars. Poste de santé publique, pharmacie et poste de police.

À ne pas manquer:
  • La place centrale Santa Isabel, la cathédrale, le vieux port, le môle des pêcheurs, le vieux village, les quartiers chauds de Finaçon et quartier Barraca.
  • Flâner chez les commerçants chinois et les vendeurs d'art africain.
  • Marché aux poissons, avec vue sur le nouveau port en construction.
  • Le cimetière hébraïque.



  • À proximité immédiate:
  • Par bateau et aussi à la nage: Ilhéu et le fort de Braconna.
  • À pied, les plages de Praia Cruz, Praia de Fatima, Praia de David, Punta do Sol, Praia da Chave
  • Les anciennes salines en voie de disparition.
  • En quad ou voiture (mais toujours accompagné): le Cabo Santa Maria, la vieille épave, la forêt Clotilde.

  • Rabil
    920 habitants, ancien chef-lieu, quelques petits commerces, un restaurant et plusieurs bistrots.
  • Flâner dans le vieux village de Rabil, ses vieilles maisons et ses façades colorées.
  • Quartier nord de Boaventura, visiter l'église de San Roque, la plus ancienne du Cap-Vert.
  • Quartier sud de Riba-Rocha, visiter le centre artisanal de poterie et manufacture d'objets en argile cuite.

  • À proximité immédiate:
  • Chave et sa cheminée, symbole de Boa Vista, ancienne industrie de tuiles et briques en terre cuite.
  • La Ribeira Grande, oasis verte toute l'année.
  • La plage de Chave et ses trois villages touristiques. Attention aux colonnes de quads qui y circulent.


  • Estancia de Baixo
    280 habitants, village du maire actuel, deux commerces, un restaurant, trois bistrots. Il fait bon y flâner, l'endroit est agréable.

    Boa Vista


    Boa Vista


    À proximité immédiate:
  • À ne pas manquer, mais jamais seul le désert de Viana, mini-erg jaune pâle qui s'étend au gré des vents, du nord-est vers le sud-ouest.
  • Les amateurs de randonnées ne manqueront pas d'aller se promener au Campo da Serra.
  • Au Nord


    Bofareira
    180 habitants. Vieux village typique. Un restaurant, trois bistrots, un cimetière très suggestif.
    Un peu plus au nord, les amateurs de randonnées aimeront longer la plage de Boa Esperança. Solitude garantie.

    Espingueira
    Petit village abandonné, racheté et transformé en éco-lodge par des investisseurs italiens. Vous pourrez vous y arrêter pour boire et manger, y dormir. Dépaysement garanti, prix en rapport!

    Amateurs de randonnées, depuis Espingueira vous pourrez arpenter la partie Est de la plage de Boa Esperança, et pousser jusqu'à Ponta Antonia, Praia de Abrolhal.

    Pour les ornithologues, une balade sur le pic Abrolhal est recommandée.

    À l'Est


    João Galego
    480 habitants. C'est la "capitale" du Norte (curieusement, c'est le nom donné à la région Est de l'île), agricole et verdoyante. Village fleuri et coloré, étape obligatoire vers les villages et plages du Norte (à l'Est, donc, vous suivez?). Deux restaurants, quatre bistrots et deux commerces. Siège de l'unique mission chrétienne de l'île.

    Vous pourrez y flâner et discuter avec les habitants, la plupart sont sans travail et s'ennuient beaucoup.




    À proximité immédiate :
  • Pour les ornithologues, une balade dans la zone humide de Ribeira do Norte peut être source de surprise.
  • Cette partie de l'île est le grenier de Boa Vista, les agronomes y sont les bienvenus.

  • Fundo das Figueras
    270 habitants, village fleuri dans une zone d'élevage verdoyante. Important croisement des pistes du nord et de l'est.
    Trois restaurants, cinq bistrots, une discothèque, trois commerces.

    Nous vous invitons à découvrir les quelques rues de ce village et à engager la conversation avec les habitants, vous y ferez de belles rencontres.
    Pour les amateur de randonnées, partez à la découvrerte des secrets de la Ribeira de Renca.


    Cabeço dos Tarafes
    160 habitants, dernier village du Norte, il est aussi le plus éloigné de Sal Rei.
    Un seul bistrot, le premier pour ceux qui ont fait le tour du "grand nord" : ses boissons sont toujours fraîches.



    Pas loin de là :
  • La pointe de Las Gatas.
  • Les plages d'Ervatão et ses réserves de tortues marines
  • Les lagons de Chà d'Arroz, la superbe plage située entre la pointe de Velho Branco et Ponta do Rife.
  • Le Morro Negro et son vieux phare, une vue sur 200 degrés de l'Est de Boa Vista.
  • Toutes les plages sauvages et superbes de cette côte Est.
  • Après deux heures de marche dans un paysage somptueux, les randonneurs iront découvrir l'oeil de la mer (Odjo d'Mar). Il faudra aussi retourner à la voiture. Un bon guide et de l'eau sont indispensables.
  • Boa Vista

    Au Sud


    Curral Velho
    Aucun habitant, ancien village de pêcheurs et de travailleurs de la saline voisine, il est aujourd'hui complètement abandonné. D'accès difficile, il offre un panorama superbe sur la saline et laisse entrevoir les conditions de vie d'autres fois. Chaque année en juillet, le festival de la morna remémore aux jeunes comme aux anciens la culture créole de leurs ascendants.
    Une association locale lutte avec succès contre les investisseurs qui souhaiteraient y construire un village touristique ; depuis 2005, Curral Velho est l'un des trois sites inscrits à la Convention de Ramsar, qui recense et protège les zones humides d'importance internationale. Évitez d'y laisser des papiers, bouteilles et autres déchets.



    À proximité :
  • Monte Estância, point culminant de Boa Vista avec ses 387 mètres, et vers l'Est...
  • Les superbes plages de João Barrosa, de Curral Velho, de Crunzinha Brito, Curral Mateus et tant d'autres.
  • De mars à juin, excellent point de vue pour observer les grands cétacés lors de leurs migrations du Sine-Saloum (Gambie) vers le Canada.
  • Par petit bateau pour les ornithologues: ilhéu de Curral Velho, un ilôt sanctuaire unique des frégates de mer et des fous de Bassan (sula bassana).
  • Au Sud-Ouest


    Povoação Velha
    520 habitants, un restaurant, cinq bars, quelques vendeurs d'artisanat africain. Situé sur l'axe routier Nord-Sud à l'Ouest de l'île, niché entre les pics rocheux de Rocha Estância et Rocha Gambeza, c'est le passage obligé pour se rendre sur les plages de Santa Monica.





    Dans les environs :
  • La chapelle de Santo Antonio.
  • Les plages de Farrapa et Barrico.
  • Les sables mouvants de Cabeças de Salinas. Dangereux de s'y rendre en voiture ou en quad.
  • Varandinha, et le fameux Morro de Areia.
  • Le mont Santo Antonio offre aux géologues de bons moments de réflexion.
  • Boa Vista

    À l'Ouest


    Praia da Chave
    L'une des plus belles plages de l'archipel, bordée au nord par les villages touristiques comme Iberostars, Decameron et Parque das Dunas.
    S'asseoir au crépuscule sur les sommets des dunes pour y contempler le coucher du soleil est un véritable "must".






    Boa Vista

    Au centre, les zones arides et humides


    Une frontière naturelle formée par une série de massifs rocheux s'étend du Nord-Ouest au Sud-Est, elle divise le nord et le sud de Boa Vista.

    Cette petite serra formée par les monts Morro Vermelho, Ponte Adente, Monte Gude, Rocha Preta, Rochinha, Morrinho Gude, et les massifs rocheux du Caçador et Monte Estancia, offre aux visiteurs des paysages magnifiques variant au fil des heures du jour.

    Il est assez facile avec un bon guide, de l'eau en abondance et de bonnes chaussures de marche de l'explorer.

    Louez un guide et son âne pour porter votre sac, vos provisions, et pourquoi pas votre couchage, Vous reviendrez des souvenirs plein la tête, et comprendrez le sens de la morna...
    Il est également possible de faire de grandes balades au centre de l'île en dromadaire.
    Les zones humides de Fonte Vicente, Fogão, Monte Trigo dans le centre sud, et Calhau au nord sont, selon le passage des migrateurs et du calendrier agricole, le refuge naturel des pintades sauvages, hérons, canards et autres grands migrateurs. La chasse est interdite.
    Suivre le vol des aigles pêcheurs, des petits rapaces spécifiques de Boa Vista, est un plaisir.
    Les amateurs de fossiles pourront assouvir pleinement leur passion. Les érosions et les activités humaines ont mis à jour de nombreuses zones fossilifères.

    Liens utiles


    Pour voir plusieurs centaines de photos de Boa Vista, consultez l'album du site.
    Pour organiser vos randos sur Boa Vista et sur toutes les îles du Cap-Vert, consultez le site www.capvert-rando.com.

    Crédits Photos


    Miguel Mealha, Stan & Carole, Antony & Nathalie Gorage, Gérard Lefebvre, Mic Dax, Daniel, Erika & Ralf,
    Andrea Tosatto, Kok Vermeulen, Christian Fu Mueller, Lopezia-Sorokin, Mtk87, Niall62, Wildwuddel.
    Il n'y a pas encore de commentaire | Enregistrer le vôtre

    BOA VISTA (commentaires)

    Aucun commentaire pour le moment.
    EN HAUT