La prononciation


Avant d'aborder la grammaire et le lexique, quelques remarques sur la prononciation sont nécessaires. Il faut tout d'abord se souvenir que le créole est une langue parlée mais rarement écrite. Si certains l'écrivent parfois, comme nous l'avons fait ici, c'est avec une orthographe dont chacun détermine les règles, aucune orthographe officielle n'ayant vu le jour, du moins pour le créole de São Vicente. Lorsque la graphie nous semblait trop éloignée de la prononciation, telle qu'un francophone la pratique, nous avons adjoint en italique ce que serait la graphie française.

Pour pouvoir convenablement visualiser les graphies, il vous faut télécharger et installer les polices de caractères disponibles dans la section "outils" de cette rubrique.

La graphie


a = [A] ou []
La voyelle {a}, généralement très ouverte en portugais est souvent devenue en créole un {a} fermé [A] ou {o} ouvert []. Nous avons choisi la graphie {o}.

Estranhou [Straøu](étrange), est devenu en créole :
Stronh' (adj.) Chtrogn' [Strø] bizarre.
Banho [baøu] (bain) est devenu en créole :
Bonh' (sb.) Bogn' [bø] Bain, douche.
ch transcrit {x} :
Les deux lettres {ch} prononcées [S] sont transcrites en créole {x}. Nous indiquerons parfois deux graphies pour un même mot, l'une respectant une orthographe créole systématisée, l'autre usuelle proche du portugais.
Xa / Chá (sb.) [Sa] Thé, infusion.
s devant consonne:
En portugais le {s} devant une autre consonne se prononce {ch} [S]. Il apparaît que la volonté est de conserver l'orthographe issue du portugais dans ce cas.
Skóla (sb.) Chcóla [SkùlŒ] École
Skud' (sb.) Chcoud' [Skud] Escudos.
s en finale:
En portugais le {s} en finale se prononce {ch} [S]. Là aussi, il apparaît que la volonté est de conserver l'orthographe issue du portugais dans ce cas.
Bis (sb.) Bich [biS] Bis, répétition, rab.
Menos (adv.) Mén'ch [meùnuS] Moins.
Mês (sb.) Mêch [meùS] Mois.
Xinês (sb. & adj.) Chinèch' [SinEùS] Chinois
Les exceptions qui confirment la règle viennent de l'anglais :
Boys (sb.) [bjs] Garçon.
Drops (sb.) [drps] Bonbons.
od' en finale de participe passé ou d'adjectif :
Nous verrons le fonctionnement de cette terminaison quand nous parlerons de la conjugaison, mais, pour ce qui est de la graphie, on écrira un od' qui, à l'écoute, oscille entre le od et le ott.
Assod' Assott' (adj.) [ast] Rôti, cuit au four.
Détod' (adj.) Détott' [deùtt] Couché, allongé.
Les accents:
Nous avons déjà évoqué le fait que l'accent tonique était fortement marqué en portugais. Il est aussi marqué dans l'écriture. En effet, si les accents français transforment le son de la lettre {e}, comme dans "ne" et "né", en portugais les accents signifient généralement que la voyelle sur laquelle ils sont inscrits, porte aussi l'accent tonique du mot, c'est-à-dire qu'elle sera prononcée de façon plus marquée, plus insistante que les autres, qui paraîtront, elles, plus atténuées. Nous utiliserons ces accents écrits, par exemple, sur la terminaison des verbes, pour bien marquer que, dans ce cas précis, la terminaison n'est ni atténuée, ni disparue.
Sková (v.) Chcova [Skva] Brosser.
Sková dent'. Se brosser les dents.
Mais:
Skóva (sb.)Chcova [SkùvŒ] Brosse.
Skóva d'dent'. Brosse à dents.

L'accent tonique


On reconnaît souvent les français lorsqu'ils parlent une langue étrangère au fait qu'ils accentuent la dernière syllabe des mots, lorsque ceux-ci se terminent par autre chose qu'un "e" leur rappelant le "e" muet. En portugais l'accent tonique porte généralement sur l'avant dernière syllabe des mots, provoquant une forte atténuation, voire la disparition de la voyelle finale, que celle-ci soit un "o" pour le masculin ou un "a" pour le féminin, devenant presque aussi muets que le "e" muet français.

Le créole ne s'encombre pas de ce genre de détail et tant pour les substantifs que pour les adjectifs ou les participes passés, on n'entend plus la terminaison qui permettrait de distinguer le genre. Quand, pour dire merci, un portugais dit "obrigado" (prononcer "obrigadou") et une portugaise "obrigada" - dans les deux cas, l'accent tonique porte sur le {a} de l'avant dernière syllabe, et la prononciation de la voyelle finale est très atténuée -, cap verdiennes et capverdiens disent "obrigad'".

Un autre exemple:
En portugais, "almóço" (le déjeuner) se prononce "almóçou", sachant que l'on entend à peine le "-ou" final, alors que l'on accentue le" -o-" de l'avant dernière syllabe.

Ceci pour expliquer que ce mot est devenu en créole "almóç'". Il en va de même pour la majeure partie du vocabulaire créole, ce qui nous arrange bien, puisque nous n'avons pas ou peu à nous préoccuper des problèmes de féminin/masculin. C'est toujours ça de pris.


Les phonèmes


Aucun son (ou phonème) créole n'est véritablement étranger au français (la réciproque n'est pas vraie: essayez de faire dire "tu" à un(e) créole). On notera toutefois quelques particularités.

Tout d'abord l'absence du phonème "u", justement, ou [y] (turlututu, chapeau pointu), absence logique, le créole capverdien étant issue du portugais. Donc, si vous lisez la lettre "u" il faut la prononcer "ou" [u].

On se rend compte que, contrairement aux idées reçues en France, les voyelles ne sont pas indispensables à la prononciation des consonnes. Ainsi quand nous écrivons "L' ta morra..." (il habite) le créole dira plutôt "l' t' morra". Ce qui fait, d'une part, que la langue créole ressemble à nos yeux, ou plutôt à nos oreilles, à un exercice de diction, d'autre part qu'un groupe de phonèmes relativement court semble inextricable et difficile à décomposer, alors qu'il correspond à une phrase complète en français. En effet, bon nombre de mots monosyllabiques se réduisent, une fois intégrés dans une phrase, à une seule consonne.

Quelques exemples:
En théorie la négation se dit : "ka".
En pratique, on trouvera des phrases telles que :

Diaza m' k' oiob'. Il y a longtemps que je ne t'ai pas vu.
M' k' ouvi. Je n'ai pas entendu.

Bien sûr, vous aurez constaté dans les deux exemples choisis que le verbe ("oia" et "ouvi") commence par une voyelle, ce qui explique la disparition du "a" de "ka" pour permettre la liaison. Si le verbe commence par une consonne, on percevra ce "a", même si il est très atténué:

M' ka poud'. Je n'ai pas pu.
M' ka baí. Je n'y suis pas allé.

A l'usage, on s'aperçoit que les nasales (pan, pont, pain) présentent une petite difficulté. Il ne s'agit pas d'une difficulté de prononciation, mais plutôt d'une difficulté de transcription de la prononciation. Le portugais diphtongue la plupart de ses nasales, c'est-à-dire qu'il les décompose en deux phonèmes liés. "Pão" (le pain) ou Santo Antão se prononcent en portugais comme on serait en droit de prononcer "paon" en français, si la prononciation suivait la graphie, c'est-à-dire "a-on".

De ce point de vue, le créole se rapproche du français puisqu'il prononce "pon" (comme notre "pont") ou Sintann'ton. Et nous voyons dans ce dernier mot la difficulté de rendre avec les moyens graphiques du français le son de "Anne", si on veut être certain que le "-e" final ne soit pas prononcé. Nous avons donc choisi de remplacer le "-e" final par une apostrophe, pour bien marquer que ce "e" n'existe pas, mais que le groupe de lettres qui précède n'est pas une nasale.

On trouvera ainsi dans le lexique:
"bom" équivalent au français "bon" et prononcé de la même façon.
Mais "ponn'" (le drap) comme dans "bonne" en français.

Quant à "en", il correspond toujours à "ène" par exemple dans Engraxa' (cirer) ou Enrascott' (embarrassé).

La finale "-em" de certains mots hérités du portugais se prononce "-eign'" (ainsi que nous l'indiquerons à chaque fois en italique).
Par exemple "tem" (verbe "avoir" à la 3ème pers. du singulier en français) sera prononcé "teign'", sachant que le "gn" final est beaucoup plus atténué que dans son homophone français.

Quand nous avons utilisé le "í" (i avec accent aigu) dans les graphies {aí} et {oí}, il ne correspond jamais à leur équivalent français, comme dans "loi" ou "bois". {oi} de "boí" (le bœuf) ou de "doíd" (fou) correspond en fait au son que l'on retrouve dans "boy scout". Il en va de même pour "ai" par exemple dans "baí" (aller). Il pourrait donc s'apparenter au "ï".

Baí (v.) Baille [baj] Va, aller. Se prononce comme le "bail" (de location).
Boí (sb.) Boy [b  j] Bœuf.

Attention à la lettre {o} qui peut ouverte ou fermée. Par exemple, le mot fot' prend deux sens différents selon la prononciation du {o}:
- {o} ouvert dans [ft], prononcé comme dans "botte", signifie "costume".
- {o} fermé dans [fot], prononcé comme dans "faute", signifie "photo".


Utilisation de l'alphabet phonétique


Nous utiliserons fréquemment des signes inscrits en "exposant" pour marquer leur forte atténuation, tout en signifiant qu'ils n'ont pas complètement disparu.

Par exemple:
- dans Andá (v.) [a)ndŒ] = Marcher. La nasale [a)] est parfaitement audible et le {n} [n] est à peine perceptible, mais il n'est pas totalement disparu.
- dans Atum (sb.) Atoum [Œtum] = Thon. Il en va de même pour [m].
- dans Bem (adv.) Beign' [bEË] = Bien. Il en va de même pour [Ë], qui correspond à peu de choses près à la finale de notre "peigne" ou "teigne", mais fortement atténuée .
- dans Sforço (sb.) Chforçou [Sfrsu] = Effort. La finale est également très atténuée, comme dans la plupart des cas.
- dans Kanja (sb.) [ka)ÔZŒ] = Soupe. La nasale est suivie d'un phonème équivalent à celui que l'on trouve en finale dans "parking", mais très atténué.


Voir les 9 commentaires | Enregistrer le vôtre

LE CREOLE (commentaires)

Lili | Le: 29/12/2016 à 11:12
Que veut dire :

Mudjer kel la mesti visto, latinaaa pa bo e brabu

Merci
Ananacaps | Le: 10/01/2015 à 18:08
Vou pouvez faire un lexique Français Cap verdien pour les grots mots svp ?
Laura | Le: 22/05/2014 à 15:08
Bondia, ce site est bien mais j\'aimerais apprendre plus de phrase construite ! Obrigado
grenousa | Le: 29/03/2014 à 17:52
tout d\'abord, merci beaucoup. j\'ai vraiment appri beaucoup grâce à vous, tout est clair et utile. J\'espère pourvoir utiliser tout ça un jour! et quelle surprise l\'on peut faire à nos amis créoles! Merci encore et continuez!
angy77 | Le: 11/03/2013 à 12:35
Bonjour, Site très intéressant. Néanmoins, je ne trouves pas la traduction de \"Bon appétit\" ou encore\" bonne nuit\" ou \"bonne journée\". Dommage.
betty | Le: 05/02/2013 à 13:15
Merci pour ce dico vraiment chouette. J\'adore l\'humour mais je n\'aimerai pas trouver un chient mort dansant dans ma douche !
En tout cas, il m\'a été utile ! (le dico, pas le chien !)obrigad\' encore.
Mic Dax (admin) | Le: 08/01/2013 à 1:04
Bonjour! Je n\'ai jamais vu de dictionnaire qui réunisse toutes ces langues, si c\'est bien ce que vous recherchez...
jl | Le: 04/01/2013 à 11:21
Dabord,bonne année 2013 à tout le monde!

trés informatif,ainsi que votre site
Je cherche un dictionnaire Créole (Sao Vicente)- allemand/anglais/français.Merc i pour toute information (luzoss@pt.lu)
Arroz | Le: 06/02/2012 à 17:45
Merci !! Ce site est très bien ... j adore, ajoutez ajoutez...
ForumApprendre le creole cap verdiencreole 20/05/2014
ForumMeteo en été à sao antao et fogocreole 19/05/2014
ForumLe créole cap verdiencreole 11/09/2013
ForumPetite traduction ^^creole 18/05/2013
ForumCours de creole capverdien (sampadjud)creole 04/10/2012
ForumBadju, sampadjudcreole 08/07/2009



 
EN HAUT