Horace Silver


[ Musique ] -  Publié le 14/03/2007

Né le 2 septembre 1928 à Norwalk dans le Connecticut. Bien que son père capverdien écoute de la musique traditionnelle venant de l'archipel, il s'intéresse assez tôt au jazz, au blues et au gospel, qu'il interprète d'abord au saxophone puis au piano, instrument qu'il adopte définitivement. En 1950, il travaille un court moment sous les ordres de Stan Getz pour lequel il composera même quelques morceaux.

Au début des années 50, il multiplie les collaborations new-yorkaises avec de grands noms, en particulier avec Miles Davis, Lester Young, Oscar Pettiford, Coleman Hawkins ou encore Lou Donaldson, avec lequel il enregistre son premier disque en tant que leader, en 1952. L'année suivante, il s'associe au batteur Art Blakey pour créer le groupe Jazz Messengers et jeter les bases d'un nouveau style, le hard bop, en composant plusieurs standards comme "The Preacher" et "Doodlin'", qui connaîtront un énorme succès.

Mais en 1956, le pianiste d'origine capverdienne quitte les Messengers pour créer son propre quintet, à la tête duquel il va enregistrer de très nombreux disques dont quelques-uns tout bonnement inoubliables. Le style imaginatif et envolé dont Silver fait preuve au piano a influencé un grand nombre d'interprètes et son hard bop devient provisoirement la locomotive du fameux studio Blue Note chez qui il enregistrera pendant près de trois décennies.

Outre les titres déjà cités, on ne peut passer sous silence son impeccable "Capeverdean blues" (souvent repris dans l'archipel par les meilleurs interprètes) et le somptueux "Song for my father" (repris par Dee Dee Bridgewater) composés dans les années 60, qui montrent qu'il n'oublie pas ses origines.

Après avoir créé son propre studio sans grand succès, après une relative traversée du désert, il rejoint successivement Columbia et Impulse! dans les années 90 qui lui permettent de revenir sur le devant de la scène jazz et de renouer, désormais septuagénaire, avec un succès bien mérité.

Discographie (non exhaustive):

1951: Stan Getz: Complete roost recordings (collaboration)
1952: Lou Donaldson: Quartet/quintet/sextet (collaboration)
1952: Coleman Hawkins: Disorder at the border (collaboration)
1953: Lester Young: Masters of Jazz #7 (collaboration)
1954: Miles Davis: volume 1 (collaboration)
1954: Miles Davis: blue haze (collaboration)
1954: A night at Birdland (avec Art Blakey)
1955: At the café Bohemia (Jazz Messengers)
1956: Six Pieces of Silver
1957: Stylings of Silver
1958: Further Explorations
1958: Senor Blues (avec Bill Henderson)
1959: Blowin' the blues away
1959: Finger Poppin'
1960: Horace-Scope
1961: Doin the thing
1962: The Tokio Blues
1963: Silver's Serenade
1964: Song for my father
1965: The Cape Verdean Blues
1966: The Jody Grind
1968: Serenade to a soul sister
1969: You Gotta Take a Little Love
1970: In Pursuit of the 27th Man
1970: That healin' feelin'
1971: Total Response
1972: All
1975: Silver'n Brass
1976: Silver'n Wood
1976: Silver'n Voices
1977: Silver'n Percussion
1979: Silver'n Strings
1981: Guides to growing up
1983: Spiritualizing the senses
1983: There's no need to struggle
1985: Continuity of Spirit
1988: Music to ease your disease
1991: Rockin' with Rachmaninoff
1993: It's go to be funky
1994: Pencil packin' papa
1996: The hardbop grandpop
1997: A prescription for the blues
1998: Jazz has a sense of humour

DVD:
1976: Live at the Umbria Jazz Festival
Voir les 4 commentaires | Enregistrer le vôtre

PORTRAITS: HORACE SILVER (commentaires)

vidovik | Le: 12/08/2009 à 20:04
This is terrific. Thank you.
Faustine Lima | Le: 27/03/2009 à 17:51
Je rejoins tout à fait le sentiment de Natalina, il est important pour les capverdiens de la diaspora (nés le plus souvent ailleurs qu'au "petit pays"), d'avoir accès à ces informations, qui, à mon sens, sont essentielles pour se construire.
Merci à vous

Faustine
eric proksa | Le: 01/11/2007 à 17:12
Portrait succint mais trés bien résumé.Immense artiste, bien qu'il est influencé de nombreux jazzmen HORACE SILVER est méconnu et certains de ses disques sont introuvables si quelqu'un pouvait me donner un tuyau pour me procurer "silver n brass","rockin with rachmaninoff" en cd me contacter à:
proksa.eric@neuf.fr
En réponse à la question de natalina je suis entré en contact avec horace silver il ya quelques années par l'intermédiaire de son propre label silveto music à santa monica.
natalina | Le: 09/04/2007 à 8:13
Merci,merci infiniment a mindelo info,pour ce portrait d'un artiste que je ne connaissez pas.Cela me rend fiére personnelement ,car nous ne sommes pas beaucoup d'artiste capverdiens a nous faire un nom malheureusement, meme si la musique nous l'avons dans la peau.
Serait il possibled'avoir un moyen quelconque de rentrer en contact avec ce Seigneur?
Merci d'avance
Tous les portraits : cliquez ici...

EN HAUT