RECHERCHE nouveau
» Voir tous les portraits
» Visiter Cap-Vert.TV
AGENDA [+]

23 Jul 2014 | Concert
Mayra Andrade
Kultur Arena - 19:00
Jena
Allemagne - Alemanha - Germany - Deutschland

25 Jul 2014 | Concert
Mayra
Wasser Music Fest - 19:00
Berlin
Allemagne - Alemanha - Germany - Deutschland

26 Jul 2014 | Concert
Mayra Andrade
Malmö Festivalen - 19:00
Malmo
Suède - Suecia - Sweden

27 Jul 2014 | Concert
Mayra Andrade
Horizonte Fest
Coblenz
Allemagne - Alemanha - Germany - Deutschland

29 Jul 2014 | Concert
Mayra Andrade
Ravello
Italie - Italia - Italy



ON A TROUVÉ ÇA :
(spécial vintage)
 

Roberto Duarte da Silva


[ Sciences ] -  Publié le 24/03/2007

Roberto Duarte Silva est né le 25 février 1837 à Ribeira Grande, sur l'île de Santo Antão, au nord de l'archipel du Cap-Vert.

A la mort de son père, le pharmacien de la ville le prend sous sa protection et l'envoie suivre des études de médecine à Lisbonne.

Diplômé à 20 ans, il ouvre une pharmacie à Macau (enclave portugaise en Chine) puis à Hong-Kong où les français qu'il rencontre en tant que fournisseur officiel pendant la guerre de Chine l'incitent à s'installer à Paris, chose qu'il fera en 1862.

Il y suit des études auprès de grands noms comme Henry Saint-Claire Deville, Antoine-Jérôme Balard (inventeur du brôme), et surtout de Charles Wurtz (auteur du "Dictionnaire de chimie pure et appliquée"), qui l'intègre dans son équipe de recherche.
C'est d'ailleurs dans le laboratoire de Wurtz (photo) qu'une expérience mal contrôlée provoque une explosion et lui fait perdre son oeil gauche.

Il entre par la suite à l'Ecole des Mines, puis à l'Ecole Centrale des Arts et Manufactures, récemment créée, où il dirige les travaux de chimie analytique, puis à l'Ecole Municipale de Chimie où il côtoie Pierre Curie. En 1885, ses recherches en chimie organique lui valent le Prix Jecker de l'Académie des Sciences de Paris; deux ans plus tard, ses pairs le placent à la tête de la Société Chimique française.



Parmi les nombreuses études qu'il mena (pinacone et pinacoline, ammoniaques composées à base de amyle, propylamine, etc), on retiendra surtout qu'il réussit, en collaboration avec Charles Friedel, la synthèse totale de la glycérine.

En 1878, il est nommé Chevalier de la Légion d'Honneur.

Le capverdien demanda la nationalité française, et légua ses biens et sa bibliothèque à la Société Chimique.

Il est mort à son domicile parisien (rue de la Harpe, dans le quartier latin) le 8 février 1889, et repose au cimetière Montparnasse.

En 2007, la Banque du Cap-Vert édite un nouveau billet de 500 escudos (moins de 5 euros) à l'effigie de l'un des très rares scientifiques capverdiens.


La maison où il est né à Ribeira Grande (Santo Antão) existe toujours, elle est située face à l'hôtel 5 de Julho et héberge aujourd'hui la petite épicerie "Cipriano Cruz".
Il n'y a pas encore de commentaire | Enregistrer le vôtre

PORTRAITS: ROBERTO DUARTE DA SILVA (commentaires)

Aucun commentaire pour le moment.
Tous les portraits : cliquez ici...

EN HAUT