Musique capverdienne : Elida Almeida


Sur cette page, vous ferez connaissance avec Elida Almeida en écoutant des extraits de son album, vous en saurez plus sur cette artiste bouillonnante que vous voudrez probablement suivre en concert.

Enthousiasmés par cette jeune chanteuse, nous avions sollicité vos votes pour l'aider à remporter le Prix RFI Découvertes 2015: le 17 novembre 2015, inspiré par vos votes, le jury de Radio France Internationale l'a désignée comme lauréate 2015. Bravo à elle, merci à vous!

Puisque les oxymores sont à la mode, n'ayons pas peur de nous y frotter, osons, osons: découvrir Elida Almeida, c'est vivre une expérience de douceur énergique (vous aviez été prévenus). Car si la voix de velours de la jeune capverdienne, si ses textes empreints de mélancolie et si ses mélodies provoquent le ralentissement certain du rythme cardiaque, d'un autre côté ses accents subtils de lolita, le petit rire juvénile qu'on devine au coin d'un refrain, ses cadenses dansantes et son jeu enthousiaste sur scène réussissent dans le même temps à nous insuffler une joviale vitalité.

 
Énergique voire fulgurante, son arrivée sous les lumières le fut: en moins d'un an, elle a littéralement conquis le coeur des capverdiens depuis sa première apparition nationale sur la scène du festival de Gamboa en mai 2014. Sa rencontre avec un certain Djo da Silva (fondateur de Lusafrica et d'Harmonia, mentor de Cesária Évora) sera décisive et lui ouvrira les portes des studios pour l'enregistrement d'un premier album.

Avec la ballade minimaliste "Nta konsigui" et son clip tout en émotion, la jeune demoiselle déboule sur les ondes et sur les écrans, elle surprend et bouleverse, sa voix et ses larmes enveloppent ces quatre minutes dans des parenthèses de douceur et de fragilité. Le clip remporte un succès stupéfiant sur Youtube, il dépasse les 750.000 visualisations en quelques mois, une audience inédite au Cap-Vert. Audience très certainement renforcée de quelques clics depuis le Portugal, où le morceau "Nta Konsigui" a été choisi pour faire partie de la bande sonore d'une telenovela à la mode.

 
On la retrouve quelques semaines plus tard avec un titre radicalement différent, enjoué, allègre: avec "Lebam ku bo", les yeux sont secs mais brillants, rieurs surtout, l'amour transporte la jeune fille, elle a trouvé son promis et le mariage se fera dans la plus pure tradition, comme les paysans de l'intérieur de l'île de Santiago ont coutume de les organiser depuis des générations. Mais la tradition n'empêche pas les arrangements musicaux contemporains, qui portent la signature du très inspiré guitariste et producteur Hernani Almeida, lointain faux cousin de l'île de São Vicente qui s'amuse à distiller ici et là des riffs saturés ou quelques heureux et discrets arpèges dignes de la meilleure benga kenyane, excusez du peu. Rythmé et sans temps mort, le clip quant à lui envahit et agite les écrans de l'archipel, qui découvre les pas de danse de deux valseurs démantibulés.

Mais l'album "Ora doci ora margos" ne se limite pas à ces deux tubes. Au delà des titres "Joana" et "Nhu Santiagu" qui seront probablement deux autres succès, le disque est dense et permet à Elida de révéler aussi bien l'étendue de sa voix - comme dans la morna "Mar Sagrado" - que son aisance et sa maîtrise des différents rythmes capverdiens (funana, batuque, galope, coladeira). C'est assez rare pour le signaler, aucun titre n'est à jeter, après plusieurs écoutes on s'étonne de mettre tous les titres sur un même pied d'égalité - à l'exception peut-être du moins convaincant "Storia ki nkontadu" présent sur la version internationale de l'album.

 
C'est d'autant plus remarquable que, à trois exceptions près (sur l'édition capverdienne), tous les morceaux enregistrés ont été écrits et composés par Elida elle-même; on aurait donc bien tort de ne voir en elle qu'une formidable interprète, elle a également de redoutables qualités d'auteure-compositrice.

La presse internationale s'empressera évidemment de lui trouver une filiation avec Cesária Évora, alors que s'il fallait lui prêter des influences, ce serait du côté de Katchas qu'il faudrait se tourner, et pas seulement pour des raisons géographiques, les deux étant originaires (tout comme Vadu) de Pedra Badejo, dans la région de Santa Cruz sur Santiago. Carlos Alberto Martins, dit Katchás ou Katchaz, fut le leader de Bulimundo, groupe emblématique de funána qui enflamma l'archipel dans les années 80/90. Et son fantôme rôde tout le long du titre "Tchiku Branku" composé par Elida, qui signe là un véritable hommage Bulimundesque, plus encore qu'à travers sa reprise survitaminée de "Sofá".

Avec autant de talents - et d'un seul coup l'atmosphère de Mindelo Infos s'obscurcit, des éclairs zèbrent la voûte céleste et sur un ton grave nous déclarons pompeusement: - un seul écueil menace la jeune Elida, un écueil sur lequel d'autres beaux espoirs se sont brisés ou blessés ces dernières années. En privilégiant le long terme au détriment de l'éphémère, il lui faudra réussir à garder la tête froide face au succès qui l'attend, elle devra se préserver pour construire sa carrière avec gourmandise mais avec sérénité, pour nous offrir d'autres beaux bijoux. Un devoir de méfiance, donc, car si l'appétit vient en mangeant, la soif s'en va en buvant (allons bons, commencer par un oxymore, finir par un proverbe Rabelaisien, cette jeune demoiselle nous aurait-elle tourné la tête?).

Photos d'illustration: N'Krumah Lawson Daku & Tiago Sousa Dias

bio :: discographie :: paroles :: video :: concerts :: photos :: commentaires

ELIDA ALMEIDA : DISCOGRAPHIE


[2014]
ORA DOCI ORA MARGOS
(édition distribuée au Cap-Vert)

[2015]
ORA DOCI ORA MARGOS
(version internationale)


[2015]
Elida Almeida intègre la sélection des 14 finalistes au Prix Découvertes RFI 2015 (Radio France Internationale) qui récompense chaque année les nouveaux talents musicaux du continent africain. Mindelo Infos vous invitait à soutenir l'artiste en l'aidant à remporter ce prix reconnu à travers le monde. Dix ans après Tcheka (lauréat 2005), nous vous demandions de donner un coup de main et de contribuer à ramener le Prix RFI au Cap-Vert, il fallait voter pour Elida sur le site de RFI. Le 17 novembre, quelques jours après l'annulation de son dernier concert au lendemain des attentats de Paris, c'était chose faite, le jury annonçait avoir départagé les 28 concurrents et Elida remportait le prix!

bio :: discographie :: paroles :: video :: concerts :: photos :: commentaires

ELIDA ALMEIDA : PAROLES & TRADUCTIONS


5 paroles trouvées (sur 182 au total)

Joana
Lebam ku bo
Nhu Santiagu
Nos Rikeza
Nta Konsigui

biographie :: discographie :: video :: concerts :: photos :: commentaires

ELIDA ALMEIDA : CONCERTS


Pas de concert annoncé actuellement...
Tous les événements capverdiens dans le monde

ELIDA ALMEIDA : PHOTOS



bio :: discographie :: paroles :: video :: concerts :: photos :: commentaires

ELIDA ALMEIDA : VIDEOS


LEBAM KU BO



NTA KONSIGUI



JOANA



JOANA + DJAM NKREL PA MI (Live Radio Nova)



DJAM NKREL PA MI (Live France Musique)



NTA KONSIGUI (Live Praia)



JOANA (Live Session - Accoustique)






Il n'y a pas encore de commentaire | Enregistrer le vôtre

Elida Almeida (commentaires)

Aucun commentaire pour le moment.
RECHERCHE nouveau

La playlist de cette page

» Tous les artistes



 
EN HAUT